Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

La Bourse suisse a clôturé en rebondissant de 1,59% grâce aux informations venues des Etats-Unis (archives).

KEYSTONE/THOMAS DELLEY

(sda-ats)

La Bourse suisse a fini sur une note très positive mercredi. Le SMI a fini au-dessus de 9000 points, barre refranchie peu après l'ouverture à Wall Street et alors que les prix du pétrole remontaient dans le sillage des stocks hebdomadaires aux Etats-Unis.

La journée était marquée par l'audition de la présidente de la Réserve fédérale américaine (Fed), Janet Yellen, devant une commission du Congrès. A New York, Wall Street évoluait dans le vert en début de séance, soutenue par un rebond du pétrole et avant l'audition Mme Yellen dont les premiers éléments étaient sans surprise.

Dans les propos liminaires à son intervention, la présidente a affirmé que la Fed poursuivrait la hausse graduelle des taux d'intérêt alors que la croissance des Etats-Unis semble rebondir au deuxième trimestre. "Nous ne voyons pas grand-chose de neuf dans le coeur de la déposition de la présidente Yellen", a commenté Ian Shepherdson de Pantheon dans une note.

Ses réponses aux questions des parlementaires américains à la Chambre des représentants mercredi puis au Sénat jeudi pourraient fournir plus de détails sur ce sujet ainsi que sur la diminution attendue de l'immense portefeuille d'actifs accumulés par la Fed au cours de la crise financière.

Au niveau économique, les stocks de pétrole brut ont enregistré une baisse près de trois fois plus forte que prévu la semaine dernière aux Etats-Unis. Les réserves commerciales de brut ont reculé de 7,6 millions de barils et atteint 495,4 millions, alors que les analystes interrogés par l'agence Bloomberg tablaient sur une baisse de seulement 2,85 millions de barils.

La production industrielle dans la zone euro a augmenté de 1,3% en mai par rapport à avril, où elle avait crû de 0,3%. Sur un an, la progression est de 4%.

Vifor devant

Le Swiss Market Index (SMI) a fini sur un gain de 1,59% à 9015,60 points, avec un plus haut du jour à 9024,05 points et un plus bas à 8884,70 points. Le SLI a gagné 1,35% à 1429,76 points et le SPI 1,53% à 10'254,15 points. Sur les 30 valeurs vedettes, toutes sauf UBS (-0,2%) et Swiss Re (stable) ont terminé dans le vert.

Meilleure performance du jour, Vifor (+3,6%) s'est engagé dans trois nouvelles études cliniques destinées à évaluer le potentiel du Ferinject (carboxymaltose ferrique) contre les défaillances cardiaques systoliques et l'insuffisance en fer. Sika (+3,2%) et Schindler (+2,8%) complètent le trio de tête.

Dans le camp des poids lourds, Novartis (+2,2%) reste à l'affût d'opportunités de rachat de sociétés, mais entend se concentrer sur les domaines dans lesquels il a déjà su s'imposer, a déclaré le président Jörg Reinhardt dans les colonnes de Finanz und Wirtschaft. Roche a gagné 2,1% et Nestlé 1,7%.

Aux bancaires, UBS (-0,2%) devra verser 14 millions de dollars en échange du retrait d'une plainte privée aux Etats-Unis. Une mauvaise nouvelle n'arrivant jamais seule, Goldman Sachs a raboté l'objectif de cours de l'établissement et a confirmé "neutral" anticipant notamment un accès de faiblesse en région APAC. La banque américaine a aussi réduit l'objectif de cours de Credit Suisse (+0,4%), confirmant "buy". Julius Baer a pris 1,1%.

La Commission de la concurrence (COMCO) a rejeté une demande de mesures provisionnelles contre UPC, déposée par Swisscom (+0,9%), dans le dossier sur l'attribution des droits télévisuels pour la diffusion du hockey sur glace.

Partners Group (0,3%) dévoilera jeudi des informations partielles sur la marche des affaires au 1er semestre.

Marché élargi actif

Sur le marché élargi, Sulzer (+4,7%) a profité d'un commentaire positif de Vontobel, qui a accordé une recommandation d'achat au titre du groupe industriel. Ce dernier pourrait profiter pleinement de la prochaine reprise dans les secteurs gazier et pétrolier, principalement grâce à son programme d'efficacité.

Logitech (+4,2%) s'est emparé de l'américain Astro Gaming, spécialisé dans la production d'écouteurs pour joueurs professionnels. Le montant de la transaction s'élève à 85 millions de dollars. L'opération doit lui permettre d'accroître ses ventes de 2% pour l'exercice décalé 2017/2018.

Idorsia (+4,4%) a relevé la tête après les récentes prises de bénéfice. Banque Profil de Gestion (+3%) a suscité l'enthousiasme après des indications non chiffrées favorables autour de ses résultats semestriels.

BKW (+1,7%) a acquis le bureau davosien Darnuzer Ingenieure, pour l'intégrer au sein de sa division Engineering. Après la clôture, le thurgovien Zur Rose (-0,5%) a annoncé que l'option de surallocation a été entièrement exercée après l'introduction en Bourse de jeudi dernier.

Après Bourse aussi, l'Aéroport de Zurich/Flughafen Zürich (+0,5%) a fait état d'une hausse de 10,6% à 2,63 millions du nombre de passagers en juin.

Landis+Gyr a levé le voile sur sa cotation à la Bourse suisse, prévue pour le 21 juillet. Le fabricant zougois de compteurs électriques a fixé une fourchette de prix entre 70 et 82 francs, ce qui implique une capitalisation boursière de 2,1 à 2,4 milliards.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.

Rejoignez notre page Facebook en français!

ATS