Navigation

Sauter la navigation

Fonctionnalités principales

Bourse suisse: le SMI finit légèrement en dessus de 8700 points

La Bourse suisse a fini sur une note positive lundi, en clôturant en hausse de 0,3%. Le SMI a passé une grande partie de la séance un peu sous les 8700 points, sans trouver véritablement de direction. Nous avons manqué d'impulsion, se sont plaints les courtiers.

Cela a été d'autant plus le cas que ce lundi était jour férié aux Etats-Unis (Columbus Day), même si Wall Street fonctionnait normalement. Aucune donnée conjoncturelle ou information d'entreprise n'était à l'agenda.

Une fois encore, le thème principal sur le marché a été la question de savoir si la Réserve fédérale américaine (Fed) pourrait tout de même augmenter son taux directeur cette année encore ou pas. Durant le week-end, des responsables de la Fed ont laissé entendre que le taux pourrait en effet remonter avant la fin de l'année, sans l'assurer cependant.

Pour la suite de la semaine, la saison des résultats trimestriels va gagner en ampleur avec les chiffres de Kühne+Nagel mardi, puis ceux de Syngenta (jeudi) et Nestlé (vendredi). Aux Etats-Unis, plusieurs grands groupes vont aussi dévoiler leurs données durant la semaine.

Le Swiss Market Index (SMI) a fini en hausse de 0,3% à 8706,11 points. Le SLI a perdu marginalement 0,05% à 1293,80 points et le SPI 0,26% à 8900,98 points. Sur les trente blue chips, neuf ont progressé, 17 reculé et quatre ont fini inchangés.

Plutôt sous pression la semaine passée, les trois poids lourds défensifs ont soutenu le SMI lundi. Roche a gagné 0,8%, Nestlé 0,7% et Novartis 0,5%. Jefferies a renouvelé ses recommandations d'achat pour les titres des deux géants pharma.

Les Pays-Bas ont été le premier pays européen à choisir le test Cobas HPV de Roche pour le dépistage du cancer du col de l'utérus. D'autres pays devraient suivre. Novartis a publié des données positives sur le médicament Cosentyx pour le traitement du psoriasis. Le groupe aurait par ailleurs augmenté sa participation dans la recherche et le développement de thérapies avec cellules souches par l'israélien Gamida Cell.

Aux bancaires, CS a gagné 1,6, après avoir en partie clairement reculé la semaine passée. Les spéculations sur la nouvelle stratégie de la banque, attendue pour le 21 octobre, continuent de plus belle. La presse dominicale a rapporté que les nouvelles mesures d'économies devraient s'élever jusqu'à 2 milliards de francs. UBS a fini inchangée et Julius Baer a perdu 1%.

Parmi les gagnants, on relève aussi Galenica (+1,5%), Swatch (+0,5%) et Swiss Life (+0,4%).

Dans le camp des perdants, Transocean (-3,2%) a nettement reculé, mais après une progression de 27% la semaine passée. Les courtiers parlent de prises de bénéfices, alors que les prix du pétrole se repliaient quelque peu.

LafargeHolcim (-3,2%) a partagé la lanterne rouge avec Transocean. Le cimentier franco-suisse a surpris en annonçant un changement de chef des finances.

Le Néerlandais Ron Wirahadiraksa, en provenance de Philips, remplace Thomas Aebischer qui a choisi de poursuivre sa carrière hors du groupe. Le nouveau CFO a un passé de spécialiste du retour sur investissements et du cash-flow. D'autres mesures d'économies sont à prévoir, ont commenté des analystes.

Sika (-1,1%) et ABB (-1%) ont aussi cédé du terrain.

Sur le marché élargi, on trouve Tornos (+8,3%), Gottex (+7,3%) et Repower (+5,9%) dans le peloton de tête et Starrag (-7,1%), u-blox (-4,7%) et Bobst (-4,1%) dans celui de queue. Basilea (+0,8%) a obtenu l'homologation de Zevtera au Canada pour le traitement des infections pulmonaires bactériennes.

Mots clés

Neuer Inhalt

Horizontal Line


subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.