Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Les investisseurs étaient dans les starting-blocks mardi à la Bourse suisse pour le début de la saison des résultats, lancée par Sika, qui a publié son chiffre d'affaires 2017 (archives).

KEYSTONE/ENNIO LEANZA

(sda-ats)

La Bourse suisse a inscrit un nouveau plus haut historique au SMI mardi. L'indice-vedette de SIX a désormais placé la barre un peu en dessus des 9600 points.

Le SMI a terminé en hausse de 0,73% à 9611,61 points, plus haut du jour et record historique. Le SLI a gagné 0,72% à 1563,31 points et le SPI 0,76% à 11'027,21 points. Sur les trente valeurs vedettes, deux seulement ont reculé, tout le reste a progressé.

Les mauvais élèves du jour sont Sonova (-0,4%) et Givaudan (-0,2%).

A l'inverse, Zurich (+2,5%) a coiffé Sika (+2,2%) au poteau pour la place de premier de classe. Le chimiste de la construction a réalisé en 2017 un chiffre d'affaires de 6,25 milliards de francs, correspondant à une croissance en monnaies locales (ML) de 8,9%, supérieure aux projections des analystes les plus optimistes. Vontobel a salué des chiffres une fois de plus supérieurs aux prévisions du marché et a relevé que les perspectives sont positives.

Kühne+Nagel (+1,5%), Bâloise et LafargeHolcim (chacun +1,3%) ont aussi nettement progressé.

Novartis et Nestlé au top

Dans le camp des poids lourds, Novartis (+1,2%) et Nestlé (+0,9%) ont bien soutenu l'indice. Roche (+0,1%) est resté en retrait.

Selon le Financial Times, la société américaine d'investissement Rhône Capital a déposé une offre contraignante pour les activités de confiserie de Nestlé aux Etats-Unis. Ferrero et Hershey sont aussi candidats au rachat de ces activités, selon divers articles de presse préalables.

Chugai, filiale nippone de Roche, va s'associer à Genentech dans le cadre d'une procédure juridique visant à contrer le lancement d'un biosimilaire du Rituxan (rituximab) en injection au Japon. La plainte vise notamment Sandoz, filiale de Novartis et productrice du biosimilaire.

Roche a aussi conclu avec la jeune pousse américaine Syapse un partenariat de développement portant sur des outils de diagnostic et solutions d'analyses en oncologie. La collaboration vise à améliorer l'accès des patients et de leurs soignants à la médecine de précision.

Novartis a quant à lui lancé deux nouvelles études cliniques comparatives sur Cosentyx.

Fortunes diverses pour le luxe

Les valeurs du luxe Swatch (+0,8%) et Richemont (+0,1%) ont diversement profité de relèvements d'objectif de cours par Bernstein et Berenberg.

Société Générale et Merrill Lynch ont relevé l'objectif de cours d'ABB (+0,5%), mais la banque américaine a abaissé sa recommandation à "neutral" de "buy". Les analystes relèvent notamment que la solide évolution du cours limite le potentiel de hausse supplémentaire.

SGS (+0,4%) poursuit ses emplettes et a fait main basse sur l'américain Vanguard Sciences. La société réalise notamment des tests dans les domaines microbiologique, chimique et physique.

Independent Research a relevé l'objectif de cours de Credit Suisse (+0,3%) et a confirmé "acheter". L'amortissement sur les avoirs fiscaux latents liés à la réforme fiscale aux Etats-Unis est supportable, a notamment estimé l'analyste. UBS a pris 0,4% et Julius Baer 0,6%.

Geberit (+0,1%) n'a pas vraiment profité d'un relèvement d'objectif de cours par Kepler Cheuvreux, qui a confirmé "hold". L'analyste s'attend à un repli de la croissance organique en 2017 et à une confirmation des prévisions de marge EBITDA.

Kudelski en hausse sans annonce

Sur le marché élargi, Burckhardt Compression (+1,2%) vise à l'horizon 2022 des recettes annuelles de 700 millions de francs et une marge opérationnelle (EBIT) comprise entre 10% et 15%. Pour 2017, la direction a confirmé ses objectifs de novembre, à savoir des ventes comparables à 2016 et une marge EBIT comprise entre 6% et 9%.

Crealogix (+6,6%) va racheter la totalité de la société catalane Innofis, spécialisée dans les services numériques aux banques et active au Moyen-Orient.

Le trio des plus gros perdants se compose de Kuros (-6,1%), Addex (-3,9%) et Myriad (-3,0%). A l'inverse, Tornos a gagné 7,6% et Dätwyler (+6,6%) après que Vontobel a relevé la recommandation à "buy" de "hold" et a augmenté l'objectif de cours. L'analyste voit des moteurs à court et long termes pour le cours de l'action. Sans information spécifique, Kudelski a pris 3,6%.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


Rejoignez notre page Facebook en français!

subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.









ATS