Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

La Bourse suisse, ici son nouveau site à Zurich, a clôturé en hausse de 1,28%, soutenue par la Banque centrale européenne (archives).

KEYSTONE/ENNIO LEANZA

(sda-ats)

La Bourse suisse a fini nettement dans le vert jeudi (+1,28%), se redressant après plusieurs séances négatives. Les indices ont notamment gagné en dynamique après les annonces de la Banque centrale européenne (BCE).

L'institut d'émission monétaire francfortois a comme prévu maintenu son principal taux directeur à 0% et annoncé une réduction de 60 milliards d'euros mensuels à 30 milliards mensuels des rachats de dette publique et privée entre janvier et septembre 2018.

Le Swiss Market Index (SMI) qui avait chuté largement sous les 9200 points la veille, est remonté jusqu'à ce niveau, terminant au plus haut du jour.

A New York, Wall Street évoluait en ordre dispersé en début de séance après une nouvelle salve de résultats et l'annonce par la Banque centrale européenne d'une réduction en douceur de son soutien à l'économie.

Autre signal positif de l'autre côté de l'Atlantique, les inscriptions hebdomadaires au chômage, toujours perturbées par l'impact des ouragans dans le sud du pays, ont augmenté un peu moins que ne s'y attendaient les analystes.

Le marché continuait par ailleurs à surveiller toute évolution sur la réforme des impôts promise par Donald Trump. "Les investisseurs, en particulier sur le marché des actions, estiment qu'une nouvelle imposition avec des taux moins élevés pour les entreprises comme le prochain élément pouvant faire monter les marges", a souligné Konstantinos Anthis de ADS Securities Research.

Le SMI a fini sur un gain de 1,18% à 9200,08 points, son plus haut du jour. Le SLI a pris 1,41% à 1503,38 points et le SPI 1,22% à 10'543,37 points. Sur les trente valeurs vedettes, 28 ont progressé et deux ont reculé.

ABB, Lonza et Sika

ABB (+2,3%) a longtemps tenu la tête du peloton. Le conglomérat industriel a bouclé le troisième trimestre sur un bénéfice net en légère hausse de 1% à 571 millions de dollars, alors que les spécialistes s'attendaient à une nette contraction. La direction estime toujours que 2017 sera "une année de transition" et le CEO a promis que 2018 verrait le groupe poursuivre sa croissance.

Lonza (+3,1%) a annoncé de "solides" résultats au troisième trimestre avec une progression du résultat opérationnel (EBIT) plus que proportionnelle à celle du chiffre d'affaires. Le groupe bâlois a confirmé ses prévisions pour l'année en cours.

Troisième blue chip à avoir présenté des partiels ce jeudi, Sika (+2,1%) a vu ses résultats s'inscrire en forte hausse et dépasser les prévisions sur les neuf premiers mois de l'année. Le chimiste du bâtiment a confirmé ses prévisions de croissance et détaillé les objectifs en matière de rentabilité. Certains analystes ont pointé du doigt des objectifs annuels "décevants" et les incertitudes liées au dossier Saint-Gobain.

Dans le camp des poids lourds, Roche (+0,4%) a annoncé que les autorités sanitaires américaines (FDA) ont accepté la demande supplémentaire de licence de produit biologique (sBLA) pour Avastin lors du traitement de première ligne de patientes souffrant d'un cancer avancé des ovaires. La FDA devrait dévoiler sa décision le 25 juin 2018. Novartis (+1%) et Nestlé (+1,5%) ont bien soutenu l'indice.

En tête du classement, Swiss Re (+3,5%) a précédé Lonza et Zurich (+2,6%) sur le podium. Swiss Life a prix 2,3% et SGS 2,2%. Le groupe genevois a confirmé ses objectifs lors de la première des deux journées des investisseurs au Vietnam.

A la veille de ses chiffres trimestriels, UBS a gagné 0,8%. Credit Suisse a pris 0,6% et Julius Baer 1,7%.

Les deux perdants du jour sont Swatch Group (-1,3%) et Aryzta (-0,9%). Bernstein a relevé l'objectif de cours de Richemont (+0,8%) et a confirmé "market perform". Le luxe a connu un solide premier semestre et le potentiel de bonne surprise est limité pour les chiffres qui seront dévoilés le 10 novembre, a notamment commenté l'analyste.

Sur le marché élargi, plusieurs sociétés ont également dévoilé leur performance financière trimestrielle. C'est le cas notamment de Sulzer (+1,8%), Straumann (+3%), Landis+Gyr (-5,7%) et Molecular Partners (+2,7%). Bucher a pris 8,8% après ses résultats intermédiaires.

Implenia (+0,3%) a fait état de commandes pour un total de 45 millions de francs et Autoneum (-0,3%) a renforcé ses capacités en Chine avec quatre nouvelles usines. Sans information spécifique, Evolva a chuté de 7,1% et Orascom de 4,3%.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.

Rejoignez notre page Facebook en français!

ATS