Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

La Bourse suisse a renforcé jeudi le mouvement de reprise esquissé la veille et terminé la séance sur une progression vigoureuse. Le Swiss Leader Index (SMI) a rattrapé le retard accumulé ces derniers jours et s'est encore enrobé davantage.

Ce mouvement s'est effectué sous l'effet des données conjoncturelles encourageantes en provenance d'Europe. L'indice vedette s'est même hissé au-dessus de la barre des 8800 après les déclarations du président de la Banque centrale européenne (BCE) Mario Draghi, avant de céder un peu de terrain.

A la clôture, le SMI s'est apprécié de 1,73% à 8775,64 points, après avoir atteint un plus haut journalier de 8815,40 points. Le Swiss Leader Index (SLI) a enflé de 1,89% à 1305,08 points alors que le Swiss Performance Index (SPI) a gagné 1,90% à 8959,81 points.

Les marchés ont accueilli positivement l'annonce de M. Draghi, qui a assuré que le programme d'achat massif de dettes se poursuivra jusqu'au bout. La BCE a abaissé ses prévisions d'inflation et de croissance pour la période 2015-2017.

Les économistes avaient prédit une révision à la baisse en raison de la morosité des perspectives en Chine et la chute des prix du pétrole. La banque centrale a par ailleurs maintenu - sans surprise - son taux directeur à 0,05%.

Les vedettes dans le vert

Toutes les valeurs vedettes ont terminé dans le vert. Syngenta (+3,5%) s'est classé en deuxième position, après avoir mené les valeurs du SMI/SLI presque toute la journée. Le groupe est passé à l'offensive pour créer de la valeur pour les actionnaires.

L'ensemble du secteur des semences potagères sera vendu. L'agrochimiste bâlois lancera par ailleurs un programme de rachat d'actions dont une première tranche de 2 milliards de dollars (1,92 milliards de francs) sera mise en route ces prochaines semaines. La direction s'est trouvée sous pression après avoir rejeté les avances de son concurrent Monsanto, estime la BC de Zurich (ZKB).

Au bénéfice d'un rebond en fin de séance, le volatil Transocean (+4,5%) a conclu la journée en tête en l'absence de nouvelles. Les titres Lonza (+2,6%), Julius Bär et SGS (+2,4% chacun) se sont également renforcés. Les soutiens les plus marqués sont venus des bancaires Credit Suisse (+2,0%) et UBS (+1,8%), mais aussi des poids lourds Novartis (+1,9%), Roche (+1,8%) et Nestlé (+1,1%).

Richemont (+1,5%) n'a pas pu profiter pleinement de l'élan du marché puisque la valeur du luxe, conjointement au concurrent Swatch (+2,1%), faisait partie des grands gagnants de la veille. Le gestionnaire de marques de luxe genevois a obtenu le feu vert des autorités britanniques à la fusion de sa filiale Net-A-Porter et de l'Italien Yoox.

Sur le marché élargi, Gategroup (-12%), Myriad (-13%) et l'Aéroport de de Zurich (-6,4%) ont évolué dans le rouge vif toute la séance après les chiffres semestriels. Le traiteur et prestataire de services pour l'aviation annonce des coupes dans ses effectifs, après un semestre clôturé nettement dans le rouge.

ATS