Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

BP a plongé dans le rouge au premier trimestre en raison de la faiblesse des cours du pétrole et d'une nouvelle provision pour régler la facture de la marée noire dans le Golfe du Mexique en 2010.

Le groupe pétrolier britannique a enregistré une perte nette de 583 millions de dollars (569 millions de francs) sur la période alors qu'il avait réalisé un bénéfice de 2,6 milliards un an plus tôt.

Le prix moyen du baril était de 34 dollars sur le trimestre, soit 20 dollars de moins qu'au premier trimestre de 2015, et les marges de raffinages étaient au plus bas depuis plus de cinq ans, a expliqué BP.

Le géant pétrolier a aussi pris une nouvelle provision de 917 millions de dollars à la suite de la marée noire dans le Golfe du Mexique en 2010, consécutive à l'explosion de la plateforme Deepwater Horizon.

Le bénéfice sous-jacent ajusté (hors éléments exceptionnels et variation de la valeur des stocks) a pour sa part chuté de près de 80% à 532 millions de dollars.

"Les fondamentaux du marché continuent de suggérer que la combinaison entre une demande robuste et une faible croissance de l'offre va rapprocher les marchés mondiaux du pétrole de l'équilibre d'ici la fin de l'année", a estimé Bob Dudley, le directeur général du groupe.

ATS