Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Sept personnes sont mortes, une autre portée disparue, suite aux glissements de terrain suite à de fortes pluies sur l'Etat de Minas Gerais (sud-est du Brésil). La population de Nova Friburgo, ville jumelée avec Fribourg, a été placée en état d'alerte maximale.

Suites aux intempéries, 9600 personnes ont été évacuées et 53 municipalités déclarées en état d'urgence, selon un bilan diffusé mardi par la Défense civile. Les autorités ont également placé en état d'alerte maximale la population de Nova Friburgo et d'autres municipalités situées dans la montagne, à une centaine de kilomètres au nord de Rio de Janeiro.

Etat d'urgence levé

A Nova Friburgo, où 400 personnes avaient péri l'an dernier, "il a plu au cours des dernières quarante-huit heures autant qu'en un mois, en moyenne, à cette époque de l'année", a indiqué le gouvernement de l'Etat de Rio dans un communiqué. L'état d'urgence a cependant été levé dans cette localité ainsi qu'à Petropolis du fait de la diminution de l'intensité des pluies.

Les pluies diluviennes ont commencé en octobre et se sont intensifiées la semaine dernière. Elles ont notamment tué deux personnes et fait 32 blessés et détruit plus de 80 maisons.

En janvier 2011, cette région avait été le théâtre de glissements de terrain et d'inondations meurtriers. Ils avaient fait plus de 1000 morts et disparus.

ATS