Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Quelque 250 policiers appuyés de blindés de la Marine ont occupé mardi une favela de la banlieue nord de Rio de Janeiro. Les corps de six jeunes y avaient été retrouvés criblés de balles et lacérés de coups de couteau lundi.

La direction de la police a expliqué que l'occupation visait à expulser les trafiquants de drogue et serait "permanente" dans la favela de Chatuba. Cette occupation prépare le terrain à l'installation d'un bataillon permanent de 112 policiers dans la favela, comme cela a déjà été fait dans d'autres communautés.

"Face au nombre significatif de crimes barbares commis pendant le week-end par des trafiquants de drogue qui dominent Chatuba (...), une action urgente était nécessaire pour ramener la tranquillité dans cette zone", souligne un communiqué du secrétariat à la sécurité publique.

Appel à la collaboration

La police a par ailleurs lancé un appel à la "collaboration" de la population locale pour "dénoncer les criminels, leurs cachettes et les endroits où ils entreposent leurs armes, la drogue et autres produits illégaux". Elle a mis deux numéros de téléphone à la disposition des habitants, sommés de se déplacer avec leurs papiers d'identité et ceux de leur véhicule.

Sept personnes, dont trois en possession de cocaïne, ont déjà été arrêtées dans le cadre de cette opération. La police recherche par ailleurs le corps d'un septième jeune de 19 ans qui aurait disparu samedi également.

Lundi, les corps de six jeunes de 16 à 19 ans ont été retrouvés par la police dans la favela de Chatuba. Aperçus pour la dernière fois samedi alors qu'ils se baignaient dans une cascade située dans cette favela, les jeunes gens ont été retrouvés morts à côté d'une route en construction dans la même zone.

A l'approche du Mondial 2014 de football et des Jeux Olympiques de 2016, le gouvernement de l'Etat de Rio de Janeiro entend reprendre le contrôle des favelas aujourd'hui aux mains des trafiquants de drogue et des milices. Actuellement, 5500 policiers sont affectés aux 144 favelas de Rio.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.

Rejoignez notre page Facebook en français!

ATS