Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Rio de Janeiro - Au Brésil, où le culte du corps frise l'obsession, plus de 1700 personnes par jour ont subi une opération esthétique en 2009, selon une enquête inédite de l'Institut Ibope. Plus de 640'000 interventions de chirurgie plastique ont ainsi été réalisées l'an dernier, dont 82% sur des femmes.
Chez les femmes de ce pays de 190 millions d'habitants, la chirurgie plastique des seins, avec des prothèses de silicone toujours plus gonflées, est la plus courue, devant les liposuccions, précise l'organisme.
"Les volumes de silicone utilisés il y a quelques années pour les seins variaient de 150 à 220 millilitres. Aujourd'hui les plus courants font 280, 300 et 350 millilitres, parfois plus", a affirmé le chirurgien plastique Luciana Pepino au site G1 de "Globo".
Les hommes privilégient quant à eux les opérations pour retoucher les paupières et le nez.
D'après le responsable de l'enquête, Ewaldo Bolivar, les médecins se doivent d'orienter les femmes pour éviter les excès.
"Le chirurgien plastique est un psychologue avec un bistouri dans la main. Ce que vous pouvez conseillez, c'est ce que vous pouvez apporter de bon pour la personne et pas ce qu'elle fantasme", a-t-il souligné.
S'offrir les seins de ses rêves, un petit ventre plat ou une bouche charnue n'est plus l'exclusivité des riches au Brésil car la baisse des taux d'intérêt et les facilités de crédit ont largement démocratisé le recours à la chirurgie esthétique.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


Rejoignez notre page Facebook en français!

subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.









ATS