Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

La présidente brésilienne Dilma Rousseff a annoncé qu'elle avait rendu visite lundi soir à son prédécesseur Luiz Inácio Lula da Silva à l'hôpital de Sao Paulo. Il y a entamé une chimiothérapie pour un cancer du larynx.

"Je l'ai trouvé très bien", a déclaré Mme Rousseff au cours d'une conférence de presse. "Il est merveilleux d'humour, exceptionnel, avec cette gaieté qui le caractérise", a-t-elle dit.

Lula, 66 ans, président du Brésil de 2003 à 2010, a commencé lundi à être traité par chimiothérapie à l'hôpital syro-libanais de Sao Paulo afin de soigner un cancer du larynx. Il a de "très bonnes possibilités de récupération", ont annoncé ses médecins.

Mme Rousseff, dont Lula est le parrain politique, a précisé que la discussion avec l'ancien président avait porté notamment sur "le G20, l'activité des pays de la zone euro, la crise en cours". "Cela a été une conversation très animée et variée, sur les sujets concernant le pays et le monde", a-t-elle ajouté.

Rousseff compatissante

Mme Rousseff, elle-même soignée en 2009 pour un cancer du système lymphatique, a rappelé cette expérience personnelle. "J'ai beaucoup souffert de ma chimiothérapie, mais je suis certaine que Lula a la capacité de surmonter ce très grand défi", a-t-elle déclaré.

Samedi, Lula s'était vu diagnostiquer un cancer du larynx à l'hôpital où il s'était rendu pour un mal de gorge. Connu pour sa voix rauque, l'ancien syndicaliste habitué à haranguer les foules était aussi plus enroué que d'habitude.

ATS