Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Genève - Bagarre dans les vestiaires, police brésilienne accusée de violences, match interrompu à la mi-temps: la finale retour de la Coupe sud-américaine entre Sao Paulo et Tigre a été émaillée d'incidents.
L'arbitre chilien Enrique Osses a définitivement interrompu cette rencontre émaillée d'altercations, devant le refus des Argentins de reprendre le match après la pause, durant laquelle ils affirment avoir été menacés par des armes. La Confédération sud-américaine (Conmebol) a alors remis le trophée du vainqueur à Sao Paulo, qui menait alors 2 à 0 (aller: 0-0) dans un stade en liesse, comme si de rien n'était.
Ces échauffourées tombent mal pour le Brésil, qui s'échinait ces dernières semaines à tourner la page des critiques sur les retards dans la construction des stades de la Coupe du monde. Dimanche, la présidente brésilienne Dilma Rousseff doit ainsi inaugurer une première enceinte à Fortaleza, à six mois de la Coupe des Confédérations (15-30 juin 2013), ballon d'essai du Mondial 2014.
Après de premiers incidents entre joueurs qui ont provoqué une interruption du match avant les deux buts de Sao Paulo, signés Lucas Moura (23e) et Osvaldo (28e), une bagarre générale a éclaté lors du retour aux vestiaires. Lucas Moura, qui disputait sa dernière partie avec Sao Paulo avant de rejoindre le Paris Saint-Germain en janvier, a eu le nez en sang.
Selon le latéral gauche de Tigre, Lucas Orban, la police serait ensuite entrée dans le vestiaire et aurait menacé un joueur avec une arme à feu. "Les agents de la sécurité de Sao Paulo sont entrés, nous ont tapés avec des bâtons, ont sorti un revolver et l'ont pointé sur le gardien de but Damian Albil et puis la police est venue et a recommencé à nous taper", a-t-il déclaré.
La police militaire brésilienne a démenti la présence d'armes.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


Rejoignez notre page Facebook en français!

subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.









ATS