Toute l'actu en bref

Après le braconnage d'un loup à Rarogne (VS) en mars 2016, le cadavre d'une louve, également braconnée, avait été retrouvé par des promeneurs en février dernier sur la commune d'Anniviers (VS). Les enquêtes se poursuivent.

Police cantonale valaisanne

(sda-ats)

Le Ministère public du Haut-Valais a rouvert l'enquête sur le braconnage d'un loup à Rarogne (VS) il y a une année. De nouveaux éléments sont intervenus entretemps.

Le dossier a été rouvert dans l'affaire du cadavre de loup trouvé au bord du Rhône à Rarogne le 7 mars 2016, a déclaré à l'ats le procureur Rinaldo Arnold, revenant sur une information du Walliser Bote. L'enquête avait récemment été suspendue faute d'éléments.

Le procureur n'a pas précisé en quoi consistent les nouveaux éléments ni vers qui les soupçons se portent. L'analyse ADN de l'animal abattu par balle avait montré qu'il s'agissait du mâle M63.

Au début février de cette année, un autre cadavre de loup également abattu avait été découvert dans le Val d'Anniviers. Une enquête a été ouverte. Selon David Gerke, président du Groupe Loup Suisse (GLS), plusieurs suspects seraient dans le collimateur des enquêteurs.

Le GLS a promis une récompense de 10'000 francs à qui pourrait donner des renseignements sur le ou les braconniers. Le groupe ne mène pas lui-même l'enquête; il se limiterait à fournir ces informations aux autorités, précise M. Gerke.

ATS

 Toute l'actu en bref