Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

L'ex-conseiller aux Etats grison Christoffel Brändli (UDC) pourrait redevenir le président de santésuisse. Sa candidature sera soumise à l'assemblée générale de la faîtière des assureurs maladie, trois ans après avoir quitté la tête du conseil d'administration.

Âgé aujourd'hui de 68 ans, M. Brändli avait laissé son mandat, après huit ans d'activité, à l'ex-conseiller national vaudois Claude Ruey (PLR). Or ce dernier a déjà annoncé en avril son retrait anticipé de six mois, compte tenu de thèmes importants nécessitant un engagement du président sans discontinuité, avait-il alors justifié, citant notamment l'initiative populaire sur une caisse maladie unique.

Chargé d'auditionner les candidats à la succession, le conseil d'administration de santésuisse a annoncé mercredi qu'il proposait Christoffel Brändli à l'assemblée extraordinaire du 14 décembre. Par son choix, l'exécutif de santésuisse veut "garantir la continuité et la marge de manoeuvre dans la conduite de l'association", écrit-il dans un communiqué.

ATS