Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

La justice américaine a condamné vendredi la société sud-coréenne Samsung à verser 1,051 milliard de dollars à Apple pour violation de brevets sur certaines fonctions de ses téléphones portables et tablettes numériques. Le jury a rejeté les contre-accusations de violation de brevets de Samsung contre Apple.

Le tribunal de San Jose a examiné quelque 700 plaintes d'Apple et de Samsung sur des violations de brevets. Apple, qui accusait Samsung d'avoir copié ses iPhone et iPad, réclamait à ce titre quelque 2,75 milliards de dollars de dommages et une injonction d'interdiction de la vente de produits Samsung aux Etats-Unis. Samsung accusait de son côté Apple de lui avoir volé des brevets sur sa technologie sans fil.

Dans ce qui marque une nette victoire à domicile pour le groupe de la Silicon Valley, le jury a rejeté les plaintes de Samsung contre Apple, alors que Samsung demandait 422 millions de dollars de dommages au groupe californien.

Samsung a d'ores et déjà annoncé qu'il allait déposer un recours. "Nous allons agir immédiatement pour déposer une requête en vue de renverser cette décision et si nous n'obtenons pas gain de cause, nous ferons appel de cette décision", a indiqué le groupe.

Le jury était confronté à la lourde tâche de démêler les accusations croisées que se lancent les deux groupes dans ce qui est le plus grand procès pour violation de brevets intenté depuis des décennies aux Etats-Unis.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.

Rejoignez notre page Facebook en français!

ATS