Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Le président de la Commission européenne Jean-Claude Juncker (debout) et le négociateur en chef de l'UE pour le Brexit Michel Barnier (assis à sa droite) se sont adressés sur le Brexit devant le Parlement européen mardi à Strasbourg.

Keystone/EPA/PATRICK SEEGER

(sda-ats)

Le Parlement européen a estimé mardi que les négociations avec Londres "n'ont pas permis de progresser suffisamment" sur les dossiers prioritaires du Brexit. Une résolution a été largement adoptée dans ce sens.

Dans une résolution soutenue par les principaux groupes politiques, les eurodéputés, réunis en session plénière à Strasbourg, ont invité le Conseil européen (qui représente les Etats membres de l'UE) à "décider de reporter son évaluation visant à déterminer si les progrès accomplis sont suffisants", lors du prochain sommet européen prévu les 19 et 20 octobre à Bruxelles.

La résolution a été adoptée à une écrasante majorité: 557 voix pour, 92 contre et 29 abstentions. Elle est signée du "référent" du Parlement sur le Brexit, Guy Verhofstadt, chef de file des libéraux, et des collègues présidents du PPE (droite, majoritaire), S&D (socialistes), GUE/NGL (extrême gauche) et Verts.

Selon le texte, le Parlement "est d'avis que le quatrième cycle de négociations ((du 25 au 28 septembre) n'a pas encore permis de progresser suffisamment sur les droits des citoyens, l'Irlande et l'Irlande du Nord, et le règlement des engagements financiers du Royaume-Uni". Bruxelles estime le solde de tout compte à régler par le Royaume-Uni entre 60 et 100 milliards d'euros.

"Il n'y a pas de rançon, d''exit bill', il y a seulement le fait que nous vous demandons de solder vos comptes, ni plus ni moins", a lancé le négociateur en chef de l'UE Michel Barnier à l'adresse de Londres. "Nous avons besoin de confiance entre nous pour une relation durable dans l'avenir. La clef de cette confiance est aussi que vous acceptiez objectivement de solder les comptes", a résumé M. Barnier dans l'hémicycle.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.

Rejoignez notre page Facebook en français!

ATS