Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

L'ancienne actrice française et égérie de la cause animale Brigitte Bardot a demandé vendredi à François Hollande d'accorder une "grâce présidentielle" à des bouquetins. Ils sont visés par une campagne d'abattage dans les Alpes françaises.

L'opération d'abattage, qui a débuté jeudi dans le massif du Bargy, vise à éviter la propagation aux élevages d'une maladie infectieuse, la brucellose, présente dans le cheptel de bouquetins.

Mais, selon Brigitte Bardot, "les études des experts ont permis de démontrer que l'abattage massif, rapide, non différencié, loin de réduire la maladie, a pour conséquence d'augmenter les risques de diffusion de l'infection". "Le remède risque d'être pire que le mal", souligne-t-elle dans une lettre ouverte au président de la République.

En en appelant aux "qualités de coeur" et à l'"autorité" de François Hollande, Brigitte Bardot demande la suspension de l'abattage et la "mise en place de mesures plus humaines comme la vaccination préconisée par les experts".

Sur les 200 à 250 bouquetins qui devaient être abattus, seuls 70 l'ont finalement été entre jeudi et vendredi, selon un communiqué des autorités locales.

Les opérations ont été perturbées "par de mauvaises conditions climatiques (brouillard pendant la journée du jeudi) et par des militants qui, depuis plusieurs semaines, ont activement effarouché les animaux afin qu'ils rejoignent des zones plus escarpées du massif", ont-elles ajouté.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


Rejoignez notre page Facebook en français!

subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.









ATS