Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Le conseiller fédéral Alain Berset saluant la foule dimanche lors du cortège de la 30e Fête fédérale de jodel.

KEYSTONE/LAURENT GILLIERON

(sda-ats)

La 30e Fête fédérale de jodel a attiré quelque 150'000 personnes de jeudi à dimanche à Brigue (VS). La manifestation réunissait 11'000 jodleurs, joueurs de cor des alpes et lanceurs de drapeaux.

Les attentes des organisateurs ont été dépassées, ont-ils indiqué dimanche dans un communiqué, évoquant "une fête des superlatifs". Des températures de 30 degrés vendredi et samedi, un petit quart d'heure de bruine pour rafraîchir l'atmosphère dimanche avant la partie officielle, les conditions ont été idéales.

Le soleil a fait son retour à point nommé pour l'allocution du conseiller fédéral Alain Berset. Le Fribourgeois a relevé à quel point le jodel crée des liens entre les générations, entre le passé et le présent, mais aussi entre les régions linguistiques, favorisant la compréhension mutuelle. "Si le jodel était un système politique, ce serait la concordance", a-t-il dit, selon le communiqué des organisateurs.

La fête a débuté jeudi soir par un forum suivi d'un concert et s'est terminée dimanche avec un cortège qui a réuni tous les groupes présents. Quelque 20'000 personnes ont assisté au défilé.

Cette fête se déroule tous les trois ans. A Brigue, c'est un village du jodel qui a été érigé, proposant 7000 places assises. La Gliserallee, qui relie Glis à Brigue sur un kilomètre, s'est muée en rue marchande avec une soixantaine de stands en tous genres.

Eléments modernes

Chants, cor des alpes, lancer de drapeaux, toutes les facettes du folklore suisse étaient de la partie, avec quelques éléments plus modernes du jodel montrant que cette culture est bien vivante.

La manifestation avait déjà fait halte en Valais il y a exactement trente ans. C'était aussi Brigue qui avait accueilli l'événement. Il est vrai que le jodel dénombre davantage de pratiquants en Suisse alémanique.

Une vérité qui s'applique aussi au Valais. Plusieurs clubs existent dans la partie germanophone du canton. Un seul dans la partie francophone, dont les membres sont essentiellement haut-valaisans.

Les organisateurs se reposaient sur une équipe de 1500 bénévoles, avec l'aide de l'armée et de la protection civile. La 31e Fête fédérale de jodel est prévue à Bâle du 26 au 28 juin 2020.

ATS