Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Le suspense reste total au British Open. Avant l'ultime tour de lundi, ils sont 14 à se tenir en 3 coups sur le parcours écossais de St-Andrews, théâtre du troisième tournoi du Grand Chelem de l'année

Trois golfeurs mènent le bal avec une carte totale de 204 (-12): l'Australien Jason Day, le Sud-Africain Louis Oosthuizen et l'amateur (!) irlandais Paul Dunne. Ce dernier, âgé de 22 ans, est en course pour devenir le premier amateur à remporter le British Open depuis... 1930 (Bobby Jones).

Dans le sillage des trois co-leaders, les prétendants au titre ne manquent pas. A commencer par un autre prodige, Jordan Spieth, qui pointe à un coup (-11). Déjà vainqueur cette année du Masters et de l'US Open, l'Américain de 21 ans est parfaitement placé en embuscade pour s'adjuger son troisième Majeur en 2015, et ainsi signer un fabuleux triplé qui n'a plus été réussi depuis Ben Hogan en 1953.

Parmi les nombreux autres ténors qui suivent au classement, il faut notamment citer l'Irlandais Padraig Harrington (-10), l'Espagnol Sergio Garcia, l'Australien Adam Scott, le Sud-Africain Retief Goosen, l'Américain Zach Jonhson ou encore les Anglais Justin Rose et Danny Willett (tous à -9).

Quant à l'Américain Dustin Johnson, leader après les 1er et 2e tour, il a été l'un des rares cadors à flancher dimanche en jouant au-dessus du par (+3). Le gendre de Wayne Gretzky a reculé au 18e rang (-7).

Pour mémoire, cette 144e édition du British Open a été décalée d'un jour en raison des intempéries qui ont frappé St-Andrews vendredi et samedi. La météo risque à nouveau de jouer les trouble-fête lundi, de la pluie et du vent étant annoncés pour ce 4e tour.

ATS