Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

La star du rock Bruce Springsteen (à gauche sur le cliché) a terminé dimanche soir avec l'E Street Band sa tournée européenne au Letzigrund.

KEYSTONE/WALTER BIERI

(sda-ats)

La légende du rock Bruce Springsteen a achevé dimanche soir à Zurich son "River Tour 2016" en Europe, avec un concert au stade du Letzigrund. Le chanteur américain de 66 avait lancé sa tournée pour célébrer les 35 ans de son album culte "The River".

La performance du "Boss" a duré deux heures et demie, sans effets spéciaux et presque sans apartés avec le public. Elle a tout de même été marquée par un discours politique, pas sous forme de déclarations claires, mais avec des chansons.

Après une première partie choisie par le public, Bruce Springsteen a ensuite dénoncé, notamment, la violence commise avec des armes aux Etats-Unis, en chantant "Murder Incorporated" et "American Skin (41 Shots)".

"Born in the USA"

S'il s'est attardé sur des titres des années 1970, comme "Prove It All Night", des années 1980, comme "Atlantic City" et 2000, comme "Mary's Place" ou "My Love Will Not Let You Down", il n'a pas pour autant oublié les célèbres "Born in the USA" et "Dancing In The Dark".

Le musicien a multiplié les déclarations politiques depuis une décennie, apportant notamment son soutien à l'élection de Barack Obama à la présidence des Etats-Unis en 2008.

Jeudi, il a annoncé la sortie d'un album compilant des titres célèbres avec des chansons inédites, pour accompagner la publication de son autobiographie. Le CD sera disponible à la vente le 23 septembre, quatre jours avant la publication de l'autobiographie de 500 pages.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


Rejoignez notre page Facebook en français!

subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.









ATS