Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Le directeur de la réserve de biosphère de l'Entlebuch Theo Schnider en a assez du bruit des avions militaires qui fait fuir les vacanciers. Dans une lettre ouverte à l'armée, il menace de déposer une plainte en dommages et intérêts.

La semaine passée a été particulièrement pénible avec des vols au départ d'Emmen (LU) au-dessus de toute la région, écrit M. Schnider dans sa lettre ouverte. Des réclamations de touristes arrivaient toutes les dix minutes, explique-t-il, et certains ont déjà plié bagages.

"Le chef des Forces aériennes n'a aucune idée des dégâts qu'il occasionne", selon M. Schnider, qui précise n'avoir rien contre l'armée, avec d'innombrables jours de service à son actif. Mais, compte tenu des départs de vacanciers, une plainte est à l'étude.

Trafic CFF perturbé

L'usine Pilatus est également soupçonnée de tester ses appareils au-dessus de la région. De surcroît, l'Entlebuch souffre cet été des travaux de réfection des voies CFF entre Wolhusen (LU) et Trubschachen (BE). Les trains sont remplacés par des bus, avec des temps de parcours rallongés.

L'année dernière déjà, la commune d'Escholzmatt (LU), excédée, avait explicitement signalé à ses citoyens la possibilité de se plaindre personnellement auprès des Forces aériennes, avec mention du numéro de téléphone de ces dernières. Le gouvernement lucernois est également intervenu à Berne, sans effet audible jusqu'ici.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.

Rejoignez notre page Facebook en français!

ATS