Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Le ministre allemand des transports Peter Ramsauer (CSU) critique le Conseil fédéral dans la presse alémanique. Il considère que le gouvernement helvétique exagère le nombre de vols en approche par le nord à Kloten, dans le contexte de l'accord signé entre les deux pays.

Le Conseil fédéral estime que ce nombre pourrait grimper à long terme jusqu'à 110'000. En comparaison: la réglementation le limite à 128'000. Ces vols utilisent aussi d'autres autres routes aériennes.

Selon Peter Ramsauer, dont les propos sont cités samedi par plusieurs médias alémaniques, les Allemands tablent sur 85'000 vols qui emprunteraient la route aérienne par le nord.

Signature en septembre dernier

La conseillère fédérale Doris Leuthard et son homologue allemand Peter Ramsauer ont signé début septembre un accord sur le trafic aérien qui doit régler le problème du survol du sud de l'Allemagne à destination ou en partance de Zurich.

Selon l'accord, l'Allemagne renonce à plafonner le nombre de mouvements sur son territoire. Elle autorise pendant les jours ouvrables les approches une demi-heure plus tôt le matin ainsi que les approches coudées par le nord, procédure en vertu de laquelle les avions longent la frontière côté suisse.

En contrepartie, la Suisse s'engage à transférer en début de soirée les approches par le nord sur une autre route aérienne jusqu'à l'aéroport de Zurich. L'accord devrait entrer en vigueur à l'horizon 2020. Cet accord doit encore être ratifié par les parlements des deux pays. Le bras de fer n'est donc pas terminé.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


Rejoignez notre page Facebook en français!

subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.









ATS