Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

En une semaine, un producteur a perdu 35 francs par cochon engraissé (Photo symbolique).

KEYSTONE/WALTER BIERI

(sda-ats)

Le prix du porc payé au producteur vient de perdre 10% en huit jours. Si les agriculteurs sont habitués depuis des années aux fluctuations, ils relèvent que des baisses aussi abruptes risquent de démotiver des détenteurs de porcs à continuer de produire.

En seulement une semaine, le prix des porcs gras a perdu par deux fois 20 centimes, passant de 4,30 francs à 3,90 francs, écrit Suisseporcs lundi dans un communiqué. Alors que pour atteindre une augmentation de 40 centimes huit bonnes semaines sont nécessaires, il n'a fallu que huit jours pour que le prix baisse d'autant.

Une baisse qui représente 35 francs par porc gras obtenus en moins par un engraisseur. Celui-ci ne peut donc plus couvrir ses frais et a fortiori gagner sa vie. Or la commission marché de Suisseporcs se considère comme faisant partie d'une chaîne de mise en valeur dans laquelle chaque partenaire couvre ses frais et peut réaliser un gain adéquat.

Elle demande dès lors aux acheteurs déterminant les prix de fixer ces derniers avec la mesure nécessaire dans l'intérêt de toute la chaîne. En outre, les producteurs de porcs attendent que ces baisses de prix massives soient immédiatement répercutées sur les prix au client.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


Rejoignez notre page Facebook en français!

subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.









ATS