Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Bruxelles - La Commission européenne a autorisé la fusion entre la compagnie aérienne britannique British Airways et sa partenaire espagnole Iberia. Elle a jugé que cette opération n'entraverait pas de manière significative la concurrence en Europe.
British Airways et Iberia, membres de l'alliance Oneworld, ont des activités qui se chevauchent en partie dans le domaine du transport aérien de passagers et de fret. La Commission a envisagé en particulier l'impact de l'opération sur les liaisons Londres-Madrid et Londres-Barcelone.
Son enquête a conclu que ces liaisons continueront à subir la concurrence d'autres compagnies. "Les passagers disposeront donc d'autres choix de vol appropriés sur ces liaisons à l'issue de cette concentration", note-t-elle.
La compagnie britannique et sa partenaire espagnole Iberia avait annoncé début avril avoir signé leur accord de fusion, attendu depuis leurs fiançailles en novembre, et qui donnera naissance à un nouveau champion européen du secteur aérien.
La fusion entre Iberia et British Airways devrait être achevée à la fin de l'année. Elle nécessitera l'accord des actionnaires des deux entreprises, qui devront se prononcer lors d'assemblées générales prévues en novembre.
Les deux entreprises vont se regrouper au sein d'une nouvelle holding, qui s'appelera International Consolidated Airlines Group SA, ou International Airlines Group en abrégé, et sera cotée à Londres et Madrid.
Toutefois, les deux compagnies poursuivront leurs activités de manière autonome et continueront d'opérer sous leurs marques existantes.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.

Rejoignez notre page Facebook en français!

ATS