Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

La banque BSI a nettement augmenté son bénéfice net au 1er semestre 2015. Comparé à la même période de l'an dernier, l'établissement tessinois a vu son résultat progresser de 24,7% à 78,1 millions de francs.

Les actifs sous gestion se sont inscrits à fin juin à 81,8 milliards, contre 92,3 milliards à fin 2014. Ce recul est dû à l'appréciation significative du franc, a indiqué lundi la banque. Les afflux nets d'argent frais sont négatifs de 2,8 milliards, en raison du départ de clients institutionnels et de la transformation graduelle de la clientèle de base.

Au cours du semestre sous revue, les produits d'exploitation ont légèrement diminué à 433,9 millions, contre 437,6 millions au 1er semestre 2014. Les opérations de négoce ont progressé de 35,7% à 98 millions.

Les produits d'intérêt ont reculé de 2,1% à 93,4 millions. Le faible niveau des taux, voire les coefficients négatifs, ont influencé ce résultat, mais la baisse a pu être limitée, selon la banque.

Première à être régularisée

A fin mars, BSI a été la première banque suisse de catégorie 2 du programme américain de régularisation fiscale à signer un accord avec les Etats-Unis. L'établissement devra débourser 211 millions de dollars (204 millions de francs) d'ici à la fin de l'année.

Cela n'aura pas d'impact sur les investissements ou le résultat, car les provisions inscrites aux comptes 2014 correspondaient au montant de l'amende, avait alors expliqué l'établissement.

Comme l'Autorité fédérale de surveillance des marchés financiers (FINMA) a donné son feu vert en juin, la finalisation de la reprise de BSI par le groupe latino-américain BTG Pactual est attendue pour les prochaines semaines, a précisé BSI. Le vendeur est le groupe italien Generali.

Etablie à Lugano, BSI emploie environ 1900 personnes dans le monde, dont la moitié en Suisse. Elle est établie dans 20 lieux différents.

ATS