Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Le budget fédéral 2012 est bouclé. Il n'y aura pas de rallonge pour les paiements directs généraux à l'agriculture. La conférence de conciliation a épousé le point de vue du Conseil des Etats. Les deux chambres se sont ralliées jeudi à sa proposition.

Les sénateurs avaient mis leur veto par trois fois au supplément de 20 millions que le National souhaitait ajouter aux 2,18 milliards budgétés par le Conseil fédéral. En cas de refus d'une proposition de la conférence de conciliation sur le budget, la version la moins chère l'emporte.

L'exercice 2012 s'annonce équilibré: les dépenses devraient augmenter de 1,7% pour s'inscrire à 64,1 milliards et les recettes s'en approcher grâce à une progression de 2,7%, le déficit étant limité à 14 millions. Devraient s'y ajouter des rentrées extraordinaires de 634 millions grâce à la mise aux enchères de licences de téléphonie mobile.

Equilibre enviable

Estimant l'équilibre financier suisse enviable, le Parlement s'est dans l'ensemble montré satisfait du projet gouvernemental. Il ne l'a guère retouché. Les paysans ont obtenu une rallonge de 29,2 millions qui porte à 298 millions l'enveloppe de l'économie laitière et permettra de maintenir le supplément pour le lait transformé en fromage à 15 centimes par kilogrammes en 2012.

Les Chambres ont encore ajouté 4 millions pour les programmes d'utilisation d'énergie, mais elles en ont taillé autant dans le budget du service civil. L'hostilité parlementaire a par ailleurs poussé le Tribunal administratif fédéral à revoir ses ambitions à la baisse: il a renoncé à demander 1,9 million de francs pour réduire les frais de son personnel liés au déménagement à St-Gall.

UDC en tête, le National aurait voulu réduire de 300 millions les charges de personnel, de conseil et d'exploitation. Il y a renoncé devant l'opposition du Conseil des Etats. Idem pour le crédit du Bureau de la consommation qui a failli être amputé d'un demi-million.

ATS