Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Berne - Le National cède sur sa volonté d'économiser dans l'aide au développement. Devant le refus du Conseil des Etats de faire la moindre coupe dans le budget 2011 de la Confédération, il a renoncé jeudi à amputer les fonds de la Direction du développement et de la coopération (DDC) de 100 millions.
La décision est tombée par 103 voix contre 73. L'UDC et une partie des libéraux-radicaux se sont retrouvés seuls à défendre de telles coupes qui toucheront des projets dans le domaine de l'eau et du climat. La ministre des finances Eveline Widmer-Schlumpf a pu compter sur le soutien de la gauche, du PDC et d'une partie du PLR.
Les moyens proposés par le gouvernement sont nécessaires pour que la Suisse puisse porter l'aide au développement à 0,5% du revenu national brut, comme l'a souhaité le Parlement, a rappelé la conseillère fédérale.
Le National n'a en revanche pas suivi la même ligne concernant l'enveloppe du Secrétariat d'Etat à l'économie pour l'aide aux pays en développement, qu'il souhaitait dans un premier temps faire passer de 170 à 136 millions. Il propose désormais de couper la poire en deux et de n'économiser que 16,7 millions. Cette option a été retenue par 111 voix contre 73.
Fleur pour le laitLa Chambre du peuple n'a fait en revanche aucun compromis concernant l'agriculture. Par 91 voix contre 71, une majorité regroupant l'UDC et le PDC a tenu à accorder un supplément de 45 millions pour le lait transformé en fromage, dont l'enveloppe passera ainsi à 292 millions. La proposition du Conseil des Etats de limiter la hausse à 33,5 millions a été repoussée par 91 voix contre 71.
Les députés se sont en outre montrés sensibles aux appels des commissions de gestion, qui veulent doter leur secrétariat de 6,6 emplois supplémentaires. Par 110 voix contre 66, le conseil a maintenu sa décision d'augmenter l'enveloppe de 290'500 francs.
Plusieurs orateurs se sont dit convaincus que que le Conseil des Etats cédera vu qu'il n'a refusé cette rallonge que par 21 voix contre 20. Dans la foulée, le National a également campé sur ses positions en gonflant de 1,7 million l'enveloppe des universités et des Ecoles polytechniques fédérales.
Le dossier retourne au Conseil des Etats.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


Rejoignez notre page Facebook en français!

subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.









ATS