Navigation

Sauter la navigation

Fonctionnalités principales

Budget 2013: Les Etats douchent les espoirs des agriculteurs

L'agriculture et le tourisme sont suffisamment bien lotis dans le budget 2013 de la Confédération. Le Conseil des Etats a rejeté mercredi toutes les rallonges votées par le National et adopté le budget à l'unanimité. La balle retourne dans le camp de la Chambre du peuple.

Le budget 2013 reflète une saine stabilité financière, a salué en introduction le président de la commission des finances Jean-René Fournier (PDC/VS). Mais "le National a fait son marché de Noël", il faut en revenir à plus de rigueur financière.

La majorité l'a entendu et privé l'agriculture de 60 millions sur un total de 2,255 milliards. La contribution à l'exportation de produits agricoles transformés ne passera pas de 70 à 85 millions, a-t-il décidé par 21 voix contre 18. Ce geste permettra d'éviter un recul des exportations de produits agricoles, a plaidé en vain Roland Eberle (UDC/TG).

Viticulteurs

Le Conseil des Etats a aussi refusé de voler au secours du marché laitier pour compenser le très bas prix versé aux producteurs. Par 26 voix contre 15, il a mis son veto à un gonflement de 30 millions de l'enveloppe des paiements directs. La discipline budgétaire doit être respectée et le crédit prévu correspond au cadre quadriennal voté pour l'agriculture, a justifié M.Fournier.

Même l'aide ponctuelle de 15 millions de francs à la viticulture est passée à la trappe par 26 voix contre 13 en majorité romandes. Le National voulait ainsi aider les producteurs à alléger leurs stocks et à répondre à la crise aggravée par le franc fort.

La rallonge de 12 millions pour Suisse Tourisme n'a pas eu plus de chance et a été rejetée par 22 voix contre 18. Il ne faut pas ouvrir une porte où d'autres secteurs risquent de vouloir s'engouffrer, a averti Anita Fetz (PS/BS).

Les sénateurs ont été plus généreux avec les associations de jeunesse. Ils ont approuvé par 28 voix contre 10 un supplément de 2,3 millions.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.