Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Les difficiles négociations sur le budget de l'Union européenne pour l'année 2013 semblent vouées à l'échec après le retrait du Parlement européen. Une crise semble désormais inévitable à une semaine du sommet des dirigeants européens sur le budget pluriannuel 2014-2020.

"Le Parlement européen ne peut pas poursuivre la négociation budgétaire sur le budget pour l'année 2013 devant l'impossibilité actuelle dans laquelle se trouve le Conseil (des ministres de l'UE) de régler le problème du reliquat de 2012", a annoncé le président de la Commission des Budgets du Parlement, l'eurodéputé conservateur français Alain Lamassoure.

Les négociations sur le budget 2013 bloquent sur la façon de boucher un trou de près de neuf milliards d'euros pour financer plusieurs programmes, dont les bourses étudiantes Erasmus, à cours d'argent.

La présidence chypriote tentait en fin d'après-midi de sauver la réunion. "La période de conciliation (avec le Parlement européen) prend fin à minuit", a insisté son porte-parole Nikos Christodoulides. "Nous cherchons les moyens de ramener le Parlement européen à la table des négociations", a-t-il assuré.

Le président du Parlement européen, Martin Schulz, a toutefois confirmé que l'institution ne participerait pas à la réunion et a rendu les Etats responsables de cet échec, lors d'une rencontre avec les dirigeants de 15 pays de l'UE membres du groupe des "Amis de la cohésion".

Craintes pour le budget

Les responsables européens assurent que cette négociation n'a "aucun lien" avec celle prévue sur le budget pour la période 2014-2020 qui sera l'objet d'un sommet des dirigeants européens convoqué à Bruxelles les 22 et 23 novembre.

Mais un échec des négociations qui étaient prévues mardi soir risque d'empoisonner les négociations sur le budget pluriannuel. Cette situation inquiète les "Amis de la cohésion" - Pologne, Portugal, Bulgarie, Estonie, Grèce, Hongrie, Lituanie, Lettonie, Malte, Chypre, République Tchèque, Roumanie, Slovaquie, Slovénie et Espagne - tous bénéficiaires nets du budget européen.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.








Rejoignez notre page Facebook en français!

ATS