Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Berne - Le Conseil des Etats a opéré plusieurs retouches dans le budget 2011, qui devrait clore avec un déficit de près de 640 millions de francs. Comme le National, il a porté secours aux producteurs de lait, mais a refusé de tailler dans l'aide au développement des pays pauvres.
Malgré ce trou, la situation financière de la Suisse est excellente en comparaison internationale, a souligné Pankraz Freitag (PLR/GL) au nom de la commission. En 2010, la Confédération devrait boucler ses comptes sur un excédent des recettes de 1,4 milliard au lieu du déficit prévu de deux milliards prévu, a-t-il rappelé.
Marché laitierFort de cette assurance, le Conseil des Etats s'est permis quelques largesses. Les producteurs de lait en ont été les principaux bénéficiaires. Par 27 voix contre 9, la majorité leur a accordé un supplément de 33,5 millions pour le lait transformé en fromage, dont l'enveloppe passera ainsi à 280,5 millions de francs.
La gauche et Eveline Widmer-Schlumpf ont protesté en vain. Pour la conseillère fédérale, les paysans ne peuvent pas prétendre à plus de paiements directs tout en continuant à toucher des soutiens pour la vente de produits. "Récompenser une branche qui ne parvient pas à réguler les quantités produites est une plaisanterie", a lancé Anita Fetz (PS/BS).
Aide au développementPar 31 voix contre 12, le Chambre haute a aussi refusé l'idée d'une partie de la droite visant à réduire les moyens dévolus à l'aide au développement de 50 millions.
Il s'agit d'être conséquents après avoir exigé du Conseil fédéral une hausse des crédits pour parvenir à une part de 0,5% du revenu national brut en faveur des pays pauvres, a fait valoir Rolf Schweiger (PLR/ZG).
La décision de fond est attendue jeudi. Le National a amputé quant à lui l'enveloppe de 133,5 millions la semaine dernière.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


Rejoignez notre page Facebook en français!

subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.









ATS