Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Football - Bulat Chagaev, le patron déchu de Neuchâtel Xamax, restera en détention jusqu'au 27 février, comme le demandait le procureur Yves Bertossa.
C'est la décision prise vendredi soir par le tribunal des mesures de contraintes à Genève.
Une réunion aura lieu la semaine prochaine avec les procureurs neuchâtelois pour décider qui reprendra la procédure. Pour justifier la prolongation de la détention, le tribunal a fait valoir les risques de collusion avec le vice-président du club Islam Satuyev, également placé en détention provisoire jeudi, a expliqué à l'ats Jacques Barillon, l'avocat de M. Chagaev.
MM. Chagaev et Barillon peuvent demander en tout temps une demande de mise en liberté. Ils examineront donc la situation, a précisé Me Barillon. Ce dernier a trouvé regrettable que le tribunal n'ait pas fait confiance à son client.
Dans la soirée, au cours d'une longue plaidoirie, Jacques Barillon s'est opposé à ce qu'il soit maintenu en détention préventive. Il a proposé des mesures de substitution: le dépôt du passeport de M. Chagaev, un bracelet électronique et une assignation à résidence.
Le procureur Yves Bertossa a demandé en plus une caution de 5 millions de francs, a précisé Me Barillon. Mais son client ne souhaitait pas déposer de caution, car il veut payer les salaires des "petits employés" de Xamax, a indiqué l'avocat.
Ce dernier estime en outre que le risque de fuite est inexistant, car M. Chagaev s'est déjà présenté devant la justice en sachant qu'il serait inculpé. Bulat Chagaev avait été arrêté et placé en détention provisoire à Champ-Dollon jeudi, parallèlement à l'annonce de la faillite de Neuchâtel Xamax.

ATS