Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Bumotec, qui appartient à Starrag Group, va déménager en septembre à Vuadens, sur un site qui accueillera une autre entité du groupe, la SIP (archives).

KEYSTONE/GIAN EHRENZELLER

(sda-ats)

Le fabricant fribourgeois de machines-outils Bumotec, entité du st-gallois Starrag Group, prévoit de supprimer un peu plus de 20 emplois sur les 170 que compte l'entreprise actuellement à Sâles (FR). Le recul du carnet de commandes en est la cause.

Les médias régionaux fribourgeois, qui ont révélé l'information, mentionnent le chiffre de 23 emplois supprimés. Starrag, dans son communiqué, parle d'un peu plus de 20 postes. Le personnel a jusqu'au 5 juillet pour soumettre toute proposition visant une possible diminution du nombre de licenciements."Toute possibilité de transfert interne au groupe sera étudiée", précise le communiqué de Starrag.

Le groupe explique cette décision par le ralentissement marqué de l'horlogerie. De plus, la consolidation continue dans l'industrie des techniques médicales, notamment dans les instruments chirurgicaux, a pour conséquence une certaine retenue en matière d'investissement de biens équipements.

En outre, le renchérissement du franc depuis l'abandon du taux plancher de l'euro a pesé sur le résultat opérationnel. Bumotec avait d'ailleurs décidé en avril 2015 d'augmenter le temps de travail hebdomadaire de ses employés à 45 heures, au lieu de 43, pour une année. Bumotec bénéficie depuis avril 2016 du chômage partiel.

Un nouveau site à Vuadens

Bumotec, qui développe, fabrique et distribue des machines-outils de haute précision, devait déménager ces jours sur le site flambant neuf de Vuadens (FR). "Nous déménagerons en septembre", a expliqué le directeur de Bumotec, Jean-Daniel Isoz dans une interview parue jeudi dans La Gruyère. Le retard est lié à la construction et "n'a rien à voir avec les événements actuels".

L'usine de Vuadens sera le nouveau site commun de Bumotec et de la Société d'Instruments de Précision (SIP), un ancien fleuron de l'industrie genevoise sis à Meyrin, qui appartient aussi à Starrag. "Des locaux seront loués" à des externes, a précisé le directeur de Bumotec.

"Avec les plus récents développements et les concepts innovants actuellement à l'étude pour les segments de marché du luxe, des techniques médicales et de la micromécanqiue, Bumotec est très positionné et dispose d'une compétitivité intacte", précise Starrag. Le groupe ajoute que ce nouveau site permettra une exploitation encore plus intensive des synergies.

ATS