Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Installateur électrique numéro un en Suisse, le groupe zurichois Burkhalter a amélioré l'ensemble de ses résultats l'an dernier et se veut optimiste pour l'exercice en cours. Son bénéfice net a bondi de 13,9% en 2011, à 21,7 millions de francs.

Son chiffre d'affaires a crû de 4,9% à 476 millions de francs, grâce à des volumes en hausse. Quant au résultat opérationnel avant intérêts et impôts (EBIT), il a grimpé de 12,5%, à 27,6 millions. Un record, relève l'entreprise qui emploie quelque 2800 collaborateurs en Suisse, dans un communiqué diffusé lundi.

Croissance continue

La société n'a eu de cesse de croître, à travers des rachats ciblés, depuis son entrée en Bourse en 2008. Une stratégie qu'elle compte poursuivre pour acquérir de nouvelles parts de marché.

Fort de sa performance, Burkhalter chérit ses actionnaires, proposant de verser au titre de 2011 un dividende de 16 francs par titre. Le montant, exempt d'impôt, est prélevé sur les réserves générales constituées à partir des apports en capitaux. En 2010, l'entreprise avait accordé un dividende de 12 francs par action, assorti d'un remboursement de valeur nominale de 2,80 francs.

Evoquant 2012, Burkhalter l'envisage avec confiance, si tant est que l'immigration se poursuive, les taux d'intérêt demeurent bas et le secteur de la construction conserve son dynamisme, écrit-il. En dépit de l'"énorme" pression sur les prix dans la branche, le groupe continuera à se concentrer notamment sur l'amélioration de sa rentabilité, souligne-t-il.

ATS