Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Le procureur général du Burkina Faso a annoncé samedi le gel des avoirs du général Gilbert Diendéré. Les autres responsables du coup d'Etat manqué de la semaine dernière sont également concernés par cette décision.

Elle fait suite à la dissolution décidée vendredi par le gouvernement du Régiment de sécurité présidentielle (RSP) à l'origine de la tentative de putsch.

Les avoirs de la femme du général, Fatou Diallo Diendéré, sont également gelés, ainsi que ceux de Djibril Bassolé, ancien ministre des Affaires étrangères et un des hommes forts du régime Compaoré. Sidi Pare, ministre délégué à la sécurité de la transition, destitué de ses fonctions vendredi car soupçonné de collusion avec les putschistes, est aussi visé par ce gel.

Le procureur précise dans un communiqué que les avoirs d'autres personnes soupçonnées d'avoir joué un rôle dans le coup d'Etat, ainsi que ceux du parti de l'ancien président Blaise Compaoré et de trois autres partis, sont également gelés.

Le général Diendéré était le bras droit de Blaise Compaoré, poussé à la démission l'an dernier par la rue après avoir passé 27 ans au pouvoir.

ATS