Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Les experts de l'ONU demandent des procédures judiciaires internationales (archives).

KEYSTONE/EPA/DAI KUROKAWA

(sda-ats)

"Le danger du crime de génocide est grand". La mission d'enquête de l'ONU sur le Burundi a dévoilé mardi à Genève son rapport qui pointe de possibles crimes contre l'humanité dont des responsables présumés sont listés.

La mission évoque d'"abondantes preuves de graves violations" attribuées en majorité au gouvernement et ses proches, mais aussi à des tiers. Si le niveau de violences liées au processus électoral en 2015 est retombé, la répression est devenue "moins ouverte" mais "plus systématique".

Rien n'est fait par ailleurs pour aider les victimes, déplorent les trois experts de la mission dirigée par Christof Heyns. Ils demandent au gouvernement de cesser ses abus et mettra à disposition des mécanismes judiciaires adaptés la liste des responsables présumés qu'elle a compilée. Ils appellent à des procédures judiciaires internationales indépendantes.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


Rejoignez notre page Facebook en français!

subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.









ATS