Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Comme chaque année au Tessin, la célébration de l'Epiphanie a débuté lundi après-midi au couvent des Capucins de Bigorio (TI), au-dessus de Lugano. Par un temps radieux, environ 400 personnes y ont salué les Rois mages. Entre sacré et profane, les festivités durent jusqu'à mardi soir.

Précédés de l'Ange annonciateur, Gaspard, Melchior et Balthasar sont arrivés vers 15h00 dans la cour du plus ancien couvent des frères capucins de Suisse, à Bigorio, dans le Val Capriasca. Attendus par les enfants de la région et de leurs parents, les rois ont déposé leurs dons aux pieds de la Madone - en chair et en os - tenant dans ses bras un petit Jésus de bois à l'entrée de la chapelle du couvent.

La distribution des cadeaux pour les enfants et de vin chaud pour les adultes a ensuite eu lieu autour du grand feu de bois préparé par les frères, menés par leur supérieur, Fra Roberto, un alerte octogénaire à la tête du couvent depuis 1966. La célébration d'une messe a suivi dans la petite chapelle, rarement ouverte au public.

Nage de la sorcière

Comme chaque année depuis plus de 40 ans, la plus grande partie des fidèles qui se rendent au couvent de Santa Maria en cette veille de l'Epiphanie parcourent à pied le trajet de Tesserete à Bigorio, une montée d'environ deux kilomètres, rendue aisée cette année par le temps printanier.

D'autres défilés et chevauchées des Rois ont lieu le 6 janvier, notamment à Arbedo aux portes de Bellinzone, à Lugano et à Arzo dans le Mendrisiotto, où les rois arrivent au galop le long des ruelles pavées jusqu'à la place principale du bourg médiéval.

A Brissago, au bord du lac Majeur, la journée de l'Epiphanie est marquée par la "Nodada de la Befana" (la nage de la sorcière) qui fête sa 15e édition mardi. Chaque année, entre 50 et 100 courageux franchissent 80 mètres à la nage dans la rade du port.

Prélude au carnaval

Comme en Italie, le 6 janvier est le jour de la "Befana", cette aimable sorcière au nez crochu qui, à cheval sur son balai, passe de maison en maison pour remplir les bas de laine des enfants de friandises ou de charbons.

Depuis quelques années, des bals de la "Befana"sont organisés un peu partout dans le Tessin. Prélude aux festivités de carnaval, ils se veulent un rassemblement de femmes déguisées en sorcières.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.

Rejoignez notre page Facebook en français!

ATS