Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Un cabri en Inde (photo symbolique).

KEYSTONE/AP/MUKHTAR KHAN

(sda-ats)

Le tribunal de Dimbokro, au centre de la Côte d'Ivoire, a condamné à vingt ans de prison ferme un individu pour avoir volé un cabri. Une source judiciaire l'a révélé lundi.

Le 19 juillet, Arnaud N'Guessan Bosson et deux complices ont pénétré dans la nuit dans une ferme du village d'Abigui, dans la région de Dimbokro, pour y voler des cabris, rapporte lundi le quotidien public ivoirien Fraternité Matin.

Surpris par un villageois, les trois individus seront ensuite interpellés après une longue chasse à l'homme menée par les habitants, au cours de laquelle un des complices "perdra la vie" dans des circonstances non élucidées, et l'autre prendra la fuite.

Le 27 juillet, Arnaud N'Guessan Bosson a été condamné à vingt ans de prison ferme par le tribunal, et a également écopé de 500'000 FCFA d'amende (environ 825 francs suisses).

Peine sévère

La soupe de cabris est très prisée dans ce pays d'Afrique de l'Ouest. Elle est vendue dans de nombreux restaurants populaires du pays, communément appelés "maquis".

Le tribunal de Dimbokro n'a pas souhaité faire de commentaire sur cette condamnation, qualifiée de "lourde" par Fraternité Matin. La justice ivoirienne est réputée pour condamner sévèrement les prévenus dans les affaires de faits divers.

Ainsi, en 2009, un homme avait dérobé un porc tandis qu'il était en semi-liberté pour d'autres faits. Alors qu'il était sur le point d'être libéré, la justice ivoirienne n'avait pas hésité à le condamner pour ce vol à dix ans de prison ferme.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


Rejoignez notre page Facebook en français!

subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.









ATS