Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Abidjan - Laurent Gbagbo a réaffirmé mardi soir lors d'une intervention à la télévision qu'il avait remporté l'élection présidentielle ivoirienne. Il a invité un "comité d'évaluation" international à venir vérifier la validité des résultats du scrutin du 28 novembre.
"Je ne veux plus que le sang soit versé, je ne veux plus de guerre", a expliqué Laurent Gbagbo."Je suis donc prêt dans le respect de la Constitution (...) à accueillir un comité d'évaluation post-électoral", a ajouté le président sortant.
"J'ai remporté le scrutin, je suis le président de la République de Côte d'Ivoire", a-t-il cependant réaffirmé.Selon lui, "la communauté internationale déclare la guerre à la Côte d'Ivoire". "Cela n'est pas acceptable et cela ne sera pas accepté", a-t-il mis en garde.
Blocus imposé à l'ONUCILaurent Gbagbo refuse de quitter le pouvoir après le second tour remporté, selon la communauté internationale, par son rival Alassane Ouattara. Il subit des pressions de plus en plus fortes.
Le secrétaire général des Nations unies, Ban Ki-moon, a accusé mardi les forces loyales au président sortant de tenter d'imposer un blocus aux casques bleus de l'ONUCI. Il a dit craindre que la situation ne devienne encore plus critique dans les jours prochains.
Rendant compte devant l'Assemblée générale de l'ONU, M. Ban a demandé aux Etats membres des Nations unies de se préparer à contribuer à ce que les fournitures parviennent à l'ONUCI, dont les hommes protègent notamment l'hôtel du Golf où est retranché l'ancien premier ministre Alassane Ouattara.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


Rejoignez notre page Facebook en français!

subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.









ATS