Navigation

Sauter la navigation

Fonctionnalités principales

Côte d'Ivoire: Ouattara appelle à la désobéissance civile

Washington - Sous pression de l'ONU, sanctionné par l'Union européenne et les Etats-Unis, le régime de Laurent Gbagbo ignore plus que jamais la communauté internationale. Son rival Alassane Ouattara a appelé ce mardi à la désobéissance civile contre le président sortant.
Dans un appel aux Ivoiriens, Guillaume Soro, Premier ministre d'Alassane Ouattara, les a exhortés "dès cet instant à la désobéissance au gouvernement factice de Laurent Gbagbo jusqu'à son départ". Il leur demande "de s'organiser, de se mobiliser et de manifester par tous les moyens" jusqu'à ce départ.
Selon lui, la Côte d'Ivoire "vit la pire des escalades dans la barbarie d'un clan, d'un régime fini, contre les populations civiles démunies et désarmées".
Depuis début décembre, "nous dénombrons près de 200 morts et 1000 personnes blessées par balles", affirme M. Soro. "Plus grave, des femmes sont battues, déshabillées, violentées et violées (...) Les ingrédients pour un génocide sont en place", accuse-t-il.
Réunion prévue
Parallèlement à cet appel de M. Soro, également chef de l'ex-rébellion des Forces nouvelles (FN), la Communauté économique des Etats d'Afrique de l'Ouest (CEDEAO) a annoncé la tenue d'un sommet extraordinaire sur la situation en Côte d'Ivoire, vendredi à Abuja. Lors d'un précédent sommet début décembre, elle avait suspendu le pays et demandé à Laurent Gbagbo de partir.
L'UE a décidé d'imposer des sanctions contre Laurent Gbagbo en personne, ses deux épouses et 16 autres proches, interdits de séjour sur son territoire.
Les Etats-Unis ont interdit à une trentaine de ses proches de se rendre aux Etats-Unis, a déclaré ce mardi le sous-secrétaire d'Etat adjoint pour les affaires africaines, William Fitzgerald.
Souhait par la France
"Quoique ça nous coûte, nous ne cèderons pas", a-t-il martelé, affirmant que l'avis de la France, ancienne puissance coloniale, de son président Nicolas Sarkozy et de ses partenaires de l'UE ne compte pas. "C'est l'avis des Ivoiriens qui compte".

Neuer Inhalt

Horizontal Line


subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.