Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Abidjan - Les Ivoiriens se sont rendus aux urnes dimanche en masse et dans le calme pour choisir un nouveau président, une élection historique après 11 années de crise politico-militaire et six reports depuis 2005. Les principaux candidats se sont dit satisfaits du scrutin.
Dès avant l'ouverture du scrutin à 07h00 (08h00 en Suisse), à Abidjan comme à Bouaké (centre), fief de l'ex-rébellion des Forces nouvelles (FN) qui tient le Nord du pays depuis son putsch manqué de 2002, les électeurs ont afflué devant les bureaux de vote, qui ont fermé à 17h00 (18h00 en Suisse). Au total, 20'000 bureaux de vote avaient été ouverts. Aucun incident notable n'a été rapporté.
Près de 6 millions d'électeurs
Environ 5,7 millions d'Ivoiriens étaient appelés aux urnes pour ce scrutin qui doit départager 14 candidats, dont les trois ténors de la politique ivoirienne, pour la première fois opposés: le président sortant Laurent Gbagbo, 65 ans, au pouvoir depuis 2000 malgré la fin de son mandat en 2005, l'ex-chef d'Etat Henri Konan Bédié, 76 ans, et l'ancien Premier ministre Alassane Ouattara, 68 ans.
Les trois "grands" ont affiché leur satisfaction au vu de l'élection.
Clore la crise
Le scrutin est censé clore la crise ouverte par le coup d'Etat de 1999 et aggravée par le putsch manqué de 2002, qui a entraîné une guerre et la partition de cette ex-colonie française longtemps donnée en exemple pour sa stabilité et son "miracle" économique.
La CEI a légalement jusqu'à mercredi pour proclamer les résultats provisoires. Selon l'un de ses vice-présidents, Amadou Soumahoro, elle souhaite les donner "dans la journée de lundi". Un éventuel second tour aurait lieu le 14 novembre.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


Rejoignez notre page Facebook en français!

subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.









ATS