Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Les millions de la Ligue des champions s'éloignent pour Young Boys. Le vice-champion de Suisse a perdu 2-0 à Lviv contre Shakhtar Donetsk au 3e tour qualificatif aller.

Ce résultat va obliger les Bernois à un gros exploit mercredi prochain au Stade de Suisse lors du retour.

La logique a été respectée en Ukraine. Le Shakhtar, c'est du lourd, avec un passé européen récent impressionnant et un budget sans commune mesure avec celui du vice-champion de Suisse. Des réussites de Bernard (27e) et Seleznov (75e) ont permis à leur équipe de prendre une option sérieuse sur une place en barrage contre un adversaire qui a dû évoluer à dix durant plus d'une demi-heure et qui n'a été dangereux qu'une seule fois.

Adi Hütter l'avait dit, son équipe n'avait pas effectué le long voyage jusqu'à Lviv pour se cacher et attendre derrière. Et de fait, YB a livré un premier quart d'heure audacieux et encourageant, tirant notamment cinq corners et se créant une belle occasion par Gerndt, bien servi par Ravet (6e). Le Suédois échouait toutefois devant Pyatov, très attentif.

Après cette entame prometteuse, les Bernois n'allaient pas parvenir à enchaîner. Dès le quart d'heure, le Shakhtar prenait l'ascendant, en mettant beaucoup de vitesse dans son jeu et en cherchant à passer dans le dos de la défense de YB.

Merveille de passe

Mvogo sauvait la baraque à deux reprises (15e/22e), de même que Rochat, qui dégageait sur sa ligne (22e) au plus fort de la pression adverse. Mais la domination du Shakhtar finissait par se traduire au tableau d'affichage: Fred délivrait une merveille de passe au coeur de la défense bernoise pour Bernard, lequel éliminait Mvogo pour marquer dans le but vide (27e).

Jusqu'à la pause, les visiteurs parvenaient tant bien que mal à résister, malgré plusieurs situations chaudes. Pour YB, on notait uniquement une frappe de Ravet non cadrée (40e).

YB à dix

Peu après la reprise, les Bernois perdaient Gerndt sur blessure: Kubo le remplaçait, mais le dispositif tactique restait le même. Puis, la tâche des hommes d'Adi Hütter se compliquait avec l'expulsion de Vilotic, pour un deuxième avertissement (55e). L'entraîneur "sacrifiait" alors un élément offensif (Sulejmani) pour faire entrer un défenseur central (Wüthrich), avec comme objectif de limiter les dégâts.

Paradoxalement, en supériorité numérique, Donetsk éprouvait initialement davantage de difficultés. Sa domination restait stérile, et Mvogo n'était pas sollicité jusqu'à la 68e, quand il sauvait du pied devant Eduardo qui arrivait seul face à lui. Une minute plus tard, Marlos trouvait le poteau alors que le Shakhtar avait visiblement remis le pied sur la pédale des gaz.

Entrée payante

Un ballon égaré loin de son but par Sutter causait la perte des Bernois à la 75e. Un contre fulgurant permettait à Seleznov de donner deux longueurs d'avance aux siens. Le buteur n'était sur la pelouse que depuis quatre minutes. Son entrée pour Eduardo, bien maladroit sur ses quelques occasions, s'avérait payante.

Dans les arrêts de jeu, Mvogo mettait encore son veto à deux reprises sur des essais ukrainiens. Le gardien s'est montré, et de loin, le meilleur élément de son équipe.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.








Teaser Longform The citizens' meeting

Teaser Longform The citizens' meeting

1968 en Suisse

ATS