Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Les Young Boys entament leur parcours européen mardi au Stade de Suisse (20h15) par un gros morceau.

Au 3e tour qualificatif de la Ligue des champions, les Bernois vont se mesurer à l'AS Monaco, quart de finaliste de la compétition au printemps dernier.

Pour pouvoir toucher le jackpot en participant à la très lucrative phase de groupes, YB devra donc écarter obligatoirement deux adversaires réputés. Monaco d'abord, puis ensuite l'une des cinq équipes déjà qualifiées pour les barrages et qui sont: Valence, Manchester United, Bayer Leverkusen, Lazio Rome et Sporting Lisbonne. C'est dire l'ampleur de la mission qui attend les protégés d'Uli Forte.

Partis dans la saison avec de grosses ambitions, après une campagne de recrutement très ambitieuse, les Bernois connaissent une mise en marche un peu laborieuse. Deux nuls pour commencer la Super League (1-1 à Zurich puis à domicile contre Lucerne), ce n'est pas le départ rêvé par les supporters. "La pression est grande", avouait Uli Forte après le décevant partage des points contre Lucerne samedi.

Et Monaco dans tout ça? Le club de la Principauté a certes perdu plusieurs éléments qui s'étaient distingués la saison dernière sur la scène européenne et en Ligue 1 (Kondogbia, Ferreira-Carrasco, Berbatov notamment), mais il a conservé un cadre jeune et prometteur, avec aussi le maître à jouer Joao Moutinho.

Et il a obtenu le prêt d'un autre atout offensif en la personne de Stephan El Shaarawy, un pur joyau. Seul bémol pour les favoris du Prince Albert: le manque de compétition (la Ligue 1 n'a pas encore repris).

ATS