Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Un moratoire devrait être réintroduit dès avril sur l'ouverture de nouveaux cabinets médicaux. Cette mesure urgente serait limitée à trois ans et aux spécialistes. Alain Berset veut ainsi parer au plus pressé avant la mise en place d'une solution plus globale de pilotage de l'offre.

Les milieux concernés pourront se prononcer le 5 novembre lors d'une conférence sur cette révision de la loi sur l'assurance maladie. Le Conseil fédéral, qui mise sur une entrée en vigueur au plus tard le 1er avril, remettra sa proposition au Parlement avant le fin novembre, a assuré le ministre de la santé mercredi devant la presse.

Pléthore de spécialistes

L'abandon, à fin 2011, du gel frappant les cabinets médicaux a provoqué un afflux de nouveaux médecins, notamment de spécialistes et de praticiens européens. Et ce surtout dans les villes où il n'y a pourtant pas de pénurie.

La hausse est si forte que les cantons ont déjà tiré la sonnette d'alarme. Les nouveaux cabinets de psychiatres et psychothérapeutes ont crû de 140% en l'espace d'un an. L'explosion est encore plus forte chez les radiologues et les chirurgiens esthétiques. Alors que les demandes de généralistes d'être pris en charge par l'assurance maladie de base n'ont augmenté que de 50 à 60%.

Première étape

En réintroduisant un moratoire, le ministre de la santé veut permettre aux cantons de freiner sans attendre l'offre médicale et donc les coûts. Ils connaissent bien la mesure et la maîtrisent, a-t-il souligné. Mais il ne s'agit que d'une première étape.

Sur le long terme, Alain Berset cherche une solution permettant d'éviter tant une pénurie qu'un excès de soins dans les différentes régions du pays. La mise en place d'un tel système demande du temps et doit être élaborée avec tous les acteurs du domaine de la santé.

Devant la presse, Alain Berset a évoqué plusieurs pistes: pilotage général de la médecine ambulatoire, révision de la tarification des prestations, promotion de la médecine de premier recours, meilleure répartition des praticiens sur le territoire, coordination entre les différents prestataires de soins.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


Rejoignez notre page Facebook en français!

subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.









ATS