Toute l'actu en bref

Calida a vécu un exercice 2016 de transition, marqué par un changement de patron et de stratégie. Malgré des ventes en hausse, le fabricant textile lucernois a vu son bénéfice net se contracter de 13,1% au regard de 2015 à 14,8 millions de francs (archives).

KEYSTONE/STEFFEN SCHMIDT

(sda-ats)

Calida a vu sa rentabilité fléchir l'an passé sous le poids des restructurations. Malgré des ventes en hausse, le fabricant textile lucernois a dégagé un bénéfice net de 14,8 millions de francs, 13,1% de moins qu'un auparavant.

Le résultat d'exploitation avant intérêts et impôts (EBIT) s'est également inscrit en repli à 18,3 millions de francs, un montant inférieur de 15% par rapport à celui affiché à fin 2015, indique vendredi le groupe sis à Sursee (LU). Le tassement reflète une charge unique de 4 millions passée au titre des restructurations menées au sein des marques de vêtements de loisirs et de montagne Lafuma, Millet et Eider.

Ajusté de ces coûts, l'EBIT a augmenté de 3,3% à 22,3 millions de francs. Le chiffre d'affaires a en revanche progressé de 3,3% à 370,9 millions de francs. A fin décembre 2016, le groupe comptait au total 2909 salariés, soit 47 de moins qu'un an auparavant.

Alors que l'exercice sous revue a marqué un changement de cap au niveau de la stratégie, avec l'arrivée d'un nouveau directeur général en la personne de Reiner Pichler, Calida table sur une évolution stable de ses affaires cette année. L'entreprise note cependant qu'elle continuera d'évoluer dans un environnement commercial riche de défis en Europe.

ATS

 Toute l'actu en bref