Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Calida affiche un chiffre d'affaires en baisse au premier semestre 2015 de 14,8%, à 168,1 millions de francs. En cause, les effets de taux de change négatifs et le franc fort. Le fabricant textile lucernois table sur un résultat inférieur pour l'exercice en cours.

A taux de change constants, le recul des ventes s'est établi à 4,8%. Le chiffre d'affaires du groupe est généré à plus de 75% dans la zone euro, rappelle Calida dans un communiqué vendredi.

Le résultat d'exploitation (EBIT) s'est lui réduit de 5,7 millions de francs à 3,4 millions. Les deux tiers de ce recul relèvent des effets de change, précise la société. Cette évolution peu satisfaisante a été accentuée par la faiblesse conjoncturelle de la consommation, notamment sur les marchés d'Europe du Sud.

Ces chiffres se situent en dessous des prévisions des analystes sollicités par l'agence financière awp, qui plaçaient le chiffre d'affaires entre 169 et 169,6 millions de francs, l'EBIT entre 4,5 et 5 millions et le bénéfice net entre 1,4 et 2,8 millions.

Remous

Les cinq divisions de Calida n'ont pas toutes été affectées au même degré par les remous liés aux taux de change et à la faiblesse de la consommation, indique le spécialiste du textile.

Dans le détail, la division Calida, soit la marque d'origine, s'est montrée résistante et a affiché un chiffre d'affaires de 55,5 millions de francs, en recul de 4,6 millions. A taux de change constant, cela représente une perte de 1,1%.

Millet Mountain Group a par contre vu son chiffre d'affaires diminuer de 11% par rapport à l'an dernier, à 36,8 millions d'euros (38,8 millions de francs). Cette division regroupe les marques Millet, Eider et Lafuma Outdoor.

Calida annonce par ailleurs avoir réussi l'intégration opérationnelle de sa filiale française Lafuma. Cette dernière participe pour la moitié aux ventes du groupe, à hauteur de 80,1 millions d'euros, selon des chiffres fournis par Lafuma. Les ventes ont accusé un repli de 6,3%.

Dessous chics en berne

La marque de dessous chics Aubade a également fléchi, de 2%, à 26,4 millions d'euros, dans le contexte très difficile du marché de la consommation. La France, principal débouché d'Aubade, s'est montrée particulièrement faible, poursuit Calida.

La division Furniture a de son côté connu une évolution "extrêmement positive", en progression de 6,2% du chiffre d'affaires, à 28,8 millions d'euros. Ses activités ne souffrent pas des effets de change, puisque ses produits sont fabriqués et vendus au sein de la zone euro. Enfin, la plus petite division, Oxbow, a subi un recul de 13,9% de son chiffre d'affaires, à 13,6 millions d'euros.

Le deuxième semestre 2015 devrait être plus rentable, pour des raisons saisonnières, explique encore la société. Des mesures destinées à faire progresser les marques Millet et Aubade sur les marchés internationaux ont été engagées. Le premier semestre est traditionnellement le plus faible en matière de chiffre d'affaires et le moins rentable.

Par ailleurs, le conseil d'administration de Calida enregistre un départ, Christian Haas ayant démissionné avec effet immédiat. Il avait intégré l'organe de surveillance au printemps 2014.

ATS