Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Phnom Penh - Quatre anciens dirigeants du régime communiste des Khmers rouges au Cambodge (1975-79) ont été renvoyés jeudi devant le tribunal de Phnom Penh parrainé par les Nations unies. Ils sont inculpés de génocide, crimes contre l'humanité et crimes de guerre, a indiqué la cour.
L'idéologue du régime de Pol Pot ou "Frère Numéro Deux", Nuon Chea, et son ministre des Affaires étrangères, Ieng Sary, "Frère Numéro Trois", devront répondre de leurs responsabilités au sein du régime communiste totalitaire, responsable de la mort d'environ deux millions de personnes.
Khieu Samphan, président du "Kampuchéa démocratique" et Ieng Thirith, ministre des Affaires sociales du régime, seront eux aussi jugés pour les mêmes faits.
La cour a décidé "de faire comparaître les quatre accusés pour être jugés", a indiqué le juge You Bunleng dans une conférence de presse. Tous quatre sont détenus dans une prison attenante au tribunal depuis plusieurs années et nient leur implication dans les massacres.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.

Rejoignez notre page Facebook en français!

ATS