Navigation

Sauter la navigation

Fonctionnalités principales

Cameron présente les excuses britanniques pour le "Bloody Sunday"

Londres - L'action des soldats britanniques au cours du "Bloody Sunday", qui désigne le décès de 14 catholiques dans la répression le 30 janvier 1972 d'une manifestation à Londonderry, n'était "ni justifiée ni justifiable", a estimé David Cameron. Il a présenté les excuses au nom du pays.
"Ce qui s'est passé le jour du Bloody Sunday était non justifié et non justifiable. C'était mal", a déclaré le Premier ministre britannique devant la chambre des Communes, chambre basse du Parlement, en annonçant les conclusions de l'enquête publique sur le "Dimanche sanglant".
La responsabilité du drame incombe aux soldats qui "ont perdu le contrôle d'eux-mêmes", a expliqué M. Cameron. "Au nom du pays, je suis profondément, profondément désolé", a déclaré le chef du gouvernement.
Son discours, retransmis en direct à Londonderry, a soulevé des hourras d'enthousiasme parmi le millier de personnes regroupées devant l'écran géant diffusant l'intervention du chef du gouvernement.
"Je n'ai jamais eu pour intention de remettre en question le comportement de nos soldats", mais les conclusions du rapport Saville, du nom du président de la commission d'enquête Mark Saville, sont "absolument claires", a reconnu le Premier ministre conservateur. "Il n'y a aucun doute, aucune équivoque, aucune ambiguïté", a-t-il asséné.
Le rapport, diffusé après le discours de M. Cameron, a conclu qu'aucun des treize catholiques tués le jour-même, et un quatorzième tué plusieurs mois plus tard, "ne représentait une menace de mort ou risquait de provoquer des blessures graves".
A Londonderry, les familles des victimes se sont succédé sur un podium installé devant la mairie où le rapport a été remis simultanément, pour se féliciter des conclusions de l'enquête publique la plus longue et la plus coûteuse de l'histoire britannique.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.