Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Le besoin soudain de dormir peut survenir n'importe où quand on est atteint du syndrome de l'apnée du sommeil (photo prétexte).

KEYSTONE/AP/WALLY SANTANA

(sda-ats)

Près d'un Suisse sur vingt, surtout des hommes, souffre d'apnée du sommeil. Non traitée, la maladie peut provoquer la somnolence dans la journée, ce qui devient dangereux au volant. La Ligue pulmonaire suisse lance une campagne de prévention.

Les personnes souffrant d'apnée du sommeil ne s'en rendent quasi pas compte, bien que les brèves interruptions de la respiration puissent survenir plusieurs centaines de fois par nuit. Ces pauses respiratoires provoquent un réflexe de réveil, mais c'est surtout durant la journée que les patients en souffrent, indique lundi la Ligue pulmonaire suisse.

Ils se sentent plus fatigués, ont des difficultés de concentration et, s'ils prennent la route, cette somnolence peut devenir dangereuse. L'apnée du sommeil est une des nombreuses causes de fatigue, à la base de 10 à 20% des accidents, selon le Bureau de prévention des accidents (bpa).

Accident médiatisé

L'un d'eux a été particulièrement médiatisé il y a un an et demi, puisqu'il touchait une personnalité. Le conseiller aux Etats Philipp Müller (PLR/AG), âgé de 63 ans, est entré en collision avec une scootériste qui circulait correctement en sens inverse, à Lenzbourg (AG), en septembre 2015.

Il a été victime du syndrome de l'apnée du sommeil. "Cela se manifeste par une très courte somnolence; pendant trois à sept secondes on n'est simplement plus là", avait déclaré l'ex-président du Parti libéral-radical.

Thérapie

Sur la santé, le syndrome augmente à long terme le risque d'hypertension artérielle, d'infarctus du myocarde et d'accident vasculaire cérébral. Sachant qu'une thérapie assez simple existe, la Ligue pulmonaire appelle le public à faire un test, facile lui aussi. La théparie consiste à porter un masque durant son sommeil, qui diffuse de l'air sous pression. Quant au test, il prend la forme d'un questionnaire sur la page Internet de la Ligue pulmonaire.

Ce test de risques d'apnées du sommeil révèle les premiers indices d'une potentielle affection. Il constitue une étape de la campagne que la ligue va renouveler dans le courant de ce mois de mars. Elle informera et organisera des activités dans plusieurs cantons.

Journée mondiale du sommeil

Les efforts de sensibilisation déjà menés ont conduit près de 200'000 personnes à réaliser le test entre 2009 et 2014, relève la ligue. L'apnée du sommeil a été diagnostiquée auprès d'un grand nombre de participants, qui ont pu être pris en charge, se félicite la Ligue pulmonaire suisse, à l'approche de la journée mondiale du sommeil, le 17 mars.

http://www.liguepulmonaire.ch

Neuer Inhalt

Horizontal Line


subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.

Rejoignez notre page Facebook en français!

ATS