Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

La police de Toronto a retrouvé les restes de sept victimes dans une vingtaine de bacs à fleurs de la même maison (archives).

KEYSTONE/AP/ROB GILLES

(sda-ats)

Le jardinier-paysagiste, accusé d'avoir tué plusieurs homosexuels à Toronto, a été inculpé lundi d'un 8e homicide après l'identification d'une nouvelle victime. Le tueur profitait de son emploi pour enterrer les corps démembrés de ses victimes dans des bacs à fleurs.

La police canadienne a diffusé en mars une photographie postmortem de cet homme afin d'obtenir l'aide de la population pour son identification. Il s'agit d'un Sri-Lankais arrivé au Canada en 2010, âgé de 37 ans au moment de son meurtre fin 2015, a indiqué le responsable de l'enquête à la police de Toronto.

Le tueur en série présumé a brièvement comparu lundi via liaison vidéo depuis sa prison devant un tribunal de Toronto qui l'a inculpé de ce huitième homicide.

La police n'a pas précisé la provenance du cliché ayant permis l'identification de la nouvelle victime, mais des photographies d'autres victimes avaient été retrouvées dans l'ordinateur du tueur en série présumé.

Enquête élargie

Le suspect, âgé de 66 ans, a été arrêté à la mi-janvier, puis inculpé au fil des mois de la disparition et du meurtre de huit hommes depuis 2010, alors que la police ne cesse d'élargir son enquête.

La huitième victime n'avait pas de famille proche au Canada et sa disparition n'avait pas été signalée. Elle n'avait pas non plus de lien connu avec le quartier homosexuel de Toronto que fréquentaient les autres victimes, a précisé l'enquêteur. "Son profil ne cadre pas tout à fait avec ceux que nous avons vus jusqu'à maintenant", a-t-il ajouté.

Les restes de sept victimes ont été retrouvés dans une vingtaine de bacs à fleurs d'une maison, dont les propriétaires avaient gracieusement mis un garage à disposition de l'accusé pour entreposer son matériel de jardinage. Le corps d'une huitième victime n'a pas été retrouvé à ce stade.

La police a élargi ses fouilles à 75 jardins de la région de Toronto où l'homme a eu des contrats d'entretien au fil des ans. La police a rouvert la semaine dernière quinze dossiers de meurtres commis entre 1975 et 1997.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


Rejoignez notre page Facebook en français!

subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.









ATS