Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Esquimalt - Le cargo transportant plusieurs centaines de réfugiés tamouls a accosté au Canada. Son arrivée relance la controverse sur la politique de ce pays, déchiré entre ses traditions d'accueil et la crainte de devenir la première destination mondiale de migrants indésirables.
Des fonctionnaires canadiens étaient à bord, portant des masques blancs sur la bouche, quand le Sun Sea est arrivé à quai, dans la base navale d'Esquimalt, sur la côte pacifique. Ce dernier était escorté par une frégate de la marine et des hélicoptères de la police fédérale.
Selon des informations rapportées par des médias canadiens, plusieurs migrants pourraient être malades, après un voyage de plus de trois mois depuis la Thaïlande et un détour vers l'Australie, qui avait refusé de les recevoir. Une flotte d'autobus aux fenêtres voilées attendait pour transporter les réfugiés vers des lieux d'accueil sur le continent.
Des responsables provinciaux en Colombie-Britannique ont confirmé que des hôpitaux et des prisons se préparaient à accueillir plusieurs centaines de migrants du cargo, dont des femmes et des enfants.
Les Tamouls feront ensuite l'objet d'une procédure de vérification d'identité qui risque de durer plusieurs mois. Le ministre canadien de la Sécurité publique Vic Toews avait indiqué que le cargo transportait 490 personnes qui voulaient demander le statut de réfugié.
Les autorités du Canada avaient pris le contrôle du cargo dès jeudi soir, alors qu'il venait d'entrer dans ses eaux territoriales au large de l'île de Vancouver. Elles craignent que des membres des Tigres tamouls, considérés par Ottawa comme une organisation terroriste, se cachent parmi les réfugiés.
Cette thèse est activement soutenue par le gouvernement de Colombo et par son ambassadrice à Ottawa.
En mai 2009, le gouvernement sri-lankais a proclamé sa victoire militaire contre la rébellion séparatiste tamoule, mettant fin à 37 années de guerre qui ont fait de 80'000 à 100'000 morts.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.

Rejoignez notre page Facebook en français!

ATS