Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Le groupe Canal+ a annoncé jeudi soir qu'il interrompait la diffusion des chaînes du groupe TF1, faute d'arriver à un accord commercial avec ce dernier (image symbolique).

KEYSTONE/PETER SCHNEIDER

(sda-ats)

Canal+ s'est déclaré jeudi contraint d'interrompre la diffusion des chaînes du groupe TF1, faute d'accord commercial. Dénonçant des "exigences financières déraisonnables et infondées", il a indiqué avoir assigné ce dernier devant le tribunal de commerce de Paris.

"Cette décision est le résultat de l’intransigeance du groupe TF1 qui abuse de sa puissance de marché, et notamment de son canal numéro 1, pour imposer unilatéralement à ses distributeurs, dont le groupe Canal+, de payer pour continuer à diffuser ses chaînes disponibles gratuitement sur la TNT et sur internet", écrit la filiale de Vivendi dans un communiqué.

TF1, filiale de Bouygues, a engagé un bras de fer avec les opérateurs afin d'obtenir une rémunération pour ses chaînes en clair, qu'il fournissait jusque-là gratuitement. Il a signé de nouveaux contrats avec SFR (Altice) et Bouygues Telecom, mais les négociations avec Canal+ et Orange buttent jusqu'ici sur le montant des droits de diffusion.

Le groupe TF1 espérait initialement pouvoir engranger un total de 100 millions d'euros via cette nouvelle source de revenus mais les négociations traînent en longueur avec plusieurs acteurs.

TF1 a assigné en justice Orange au début du mois et continue également de discuter avec Iliad, la maison mère de Free. Orange, qui a également engagé une procédure en justice contre TF1 toujours en cours, a riposté en abandonnant des projets de campagnes publicitaires sur les chaînes de la filiale de Bouygues.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


Rejoignez notre page Facebook en français!

subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.









ATS